noscript

Please Wait...

qods2024

Yémen: Nouvelle agression, tous les navires de guerre contraints de quitter la mer Rouge, avertit Ansarullah

Yémen: Nouvelle agression, tous les navires de guerre contraints de quitter la mer Rouge, avertit Ansarullah
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Press TV

Les Etats Unis et la Grande-Bretagne ont mené jeudi soir une nouvelle agression contre le Yémen, lançant deux raids sur le gouvernorat de Hodeidah.

Selon l'agence de presse yéménite Saba, l'agression américano-britannique a ciblé la zone de Shabaka, au sud du port de Saleef.

Parallèlement, Mohammad Ali al-Houthi, membre du Conseil politique suprême du Yémen, a réaffirmé jeudi que tous les navires étrangers seraient finalement forcés de quitter la région, après qu'une opération yéménite réussie a forcé un navire de guerre britannique à quitter la mer Rouge.

Les médias britanniques avaient révélé que la Royal Navy avait été contrainte de retirer de la mer Rouge un navire de guerre, baptisé HMS Diamond, après avoir subi trois attaques de missiles balistiques tirées depuis le Yémen.

Les rapports ne précisent pas les raisons de la convocation, indiquant seulement que le HMS Richmond a pris «temporairement» le relais en mer Rouge. Ils ont déclaré que le HMS Diamond serait réarmé avant de reprendre l'action en mer Rouge. Mais les images diffusées par les médias yéménites ont montré un missile frappant le HMS Diamond en mer Rouge.

«Tout comme le navire de guerre britannique a quitté la région pour une révision, les autres navires de guerre seront également [forcés de] quitter la région», a averti al-Houthi.

«Tous les navires de guerre [étrangers] doivent quitter la mer Rouge, cesser leurs attaques contre le Yémen et mettre fin au blocus de Gaza», a-t-il martelé.

Le Yémen mène des opérations de missiles et de drones contre les navires israéliens, ceux qui se dirigent vers les ports des territoires occupés de la Palestine et les navires de guerre britanniques et américains envoyés en mer Rouge pour faire face aux frappes yéménites.

Les frappes visaient à faire pression sur «Israël» pour qu’il mette fin à sa guerre soutenue par Washington et Londres contre Gaza depuis le 7 octobre 2023.

Jusqu’à présent, plus de 27 840 Palestiniens, pour la plupart des femmes, des enfants et des adolescents, sont tombés en martyre dans la guerre génocidaire d’«Israël».

Comments

//