noscript

Please Wait...

Sayyed Nasrallah au public du Hezbollah : Vous avez assuré la sécurité politique et populaire nécessaire à la résistance

Sayyed Nasrallah au public du Hezbollah : Vous avez assuré la sécurité politique et populaire nécessaire à la résistance
folder_openRésumés des discours access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Le secrétaire général du Hezbollah, sayyed Hassan Nasrallah a abordé les législatives et les derniers développements au Liban lors d’une allocution télévisée :

Le secrétaire général du Hezbollah a d’abord présenté ses remerciements à toutes les personnes qui ont voté massivement et avec tout amour et honnêteté en faveur de la Résistance.

Il faut aussi remercier toutes les instances officielles chargées des élections législatives. Nous remercions les chefs et les cadres de la résistance qui se sont relayés pour observer les manœuvres sionistes et participer au scrutin.

Et nous saluons les nouveaux députés qui ont rejoint le bloc Fidélité à la Résistance, qui sera à votre disposition, à la disposition de résistance et du pays pendant quatre ans, a déclaré sayyed Nasrallah.

«Je dis à ce public fidèle que vous avez assuré la sécurité politique et populaire nécessaire à la résistance. La présence massive à Tyr, à Nabatiyeh, dans la banlieue de Beyrouth, et enfin à Baalbeck, à Rayak et à Mashghara ainsi que l'intensité du vote pour nos candidats confirment l'attachement à la résistance, à l'équation d'or, et à l'État juste. Cette présence intervient après trois ans d’incitation médiatique quotidienne contre la résistance et ses alliés, en plus des pressions économiques et financières.»

Et sayyed Nasrallah d’ajouter : Nous avons été témoins du plus grand pillage et vol dans l'histoire du Liban, qui est le vol de l'argent des déposants, mais votre présence était une réponse à toutes ces menaces

Le secrétaire général a souligné que le nouveau parlement est composé de blocs variés, y compris des indépendants, toutes les alliances affecteront la forme du parlement. Il semble que dans le parlement actuel nul ne puisse dire que j’ai une majorité parlementaire. Ne pas avoir de majorité au parlement peut être bénéfique, car si nous obtenons la majorité, l’autre partie boycottera, mais si cette dernière l’obtient, nous participerons, mais elle nous exclura. Sans une majorité parlementaire, toutes les parties sont devenues responsables, nul n’a le droit de se soustraire. Se dérober aux responsabilités est une trahison des promesses faites avant les élections, l’absence de majorité oblige chacun à assumer ses responsabilités.

Nous appelons toutes les parties à une accalmie des débats médiatiques, nous sommes tous soucieux de calmer le pays, car le débat ne nous mènera pas à un résultat. Il faut donner la priorité aux préoccupations du peuple, qui sont toujours les mêmes et qui ne seront résolues que par le partenariat et la coopération, a indiqué sayyed Nasrallah, affirmant que «durant cette expérience, ont été dévoilés des mensonges et des calomnies accusant notre équipe politique de perturber les élections et de prolonger le mandat du parlement, ainsi que le mensonge des élections à l’ombre des armes

Quant aux mensonges de l’occupation iranienne, nous avons vu l’ambassade US formant des listes, l’administration US et l’ambassadeur saoudien ont versé de l’argent. Avez-vous vu un Iranien qui a pratiqué de telles actions ?, s’est-il interrogé.

Sayyed Nasrallah a insisté que le Liban doit être une seule circonscription électorale, sans des restrictions confessionnelles, la représentation doit être proportionnelle. Les jeunes à partir de 18 ans devront avoir le droit de vote pour que le nombre de députés exprime les choix populaires.

Et de poursuivre : Le nombre de voix votant pour les listes du Hezbollah et d’Amal dans certaines circonscriptions dépasse les 500 000 électeurs, n’expriment-elles pas la volonté populaire ? «Quelqu’un» qui a formé des listes dans tout le Liban et a obtenu le soutien des ambassades, gagnant deux ou trois sièges dit que le peuple a banni la résistance. Vous, qui n’avez récolté que quelques milles votes parlez au nom du peuple libanais ?, s’est exclamé le secrétaire général.

Sayyed Nasrallah a conclu s’adressant aux Libanais: Nous travaillerons à réaliser nos promesses, nous tenterons à vous servir davantage grâce à notre présence dans l’État ou à travers nos propres institutions, comme c’était le cas il y a 40 ans.

 

Comments

//