noscript

Please Wait...

Sayyed Khamenei: «Tout le monde considère actuellement la Syrie comme une puissance»

Sayyed Khamenei: «Tout le monde considère actuellement la Syrie comme une puissance»
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Alhed avec AFP

Le président syrien Bachar al-Assad a rencontré dimanche 8 mars le leader de la Révolution islamique d’Iran, l’Ayatollah sayyed Ali Khamenei, lors d’une rare visite à Téhéran, a annoncé la télévision iranienne.

M. Assad a effectué une brève visite chez l’allié iranien au cours de laquelle il a rencontré, outre l’Ayatollah Khamenei, le président Ebrahim Raïssi, a-t-elle indiqué.

La dernière visite du président syrien en Iran remonte à février 2019. C’était alors son premier déplacement en Iran depuis le début du conflit en Syrie en 2011.

Les relations entre Téhéran et Damas «sont vitales» et «nous ne devons pas les laisser s’affaiblir, mais au contraire nous devons les renforcer autant que possible», a déclaré l’ayatollah Khamenei, selon un communiqué publié sur son site.

«Certains pays, qui avaient rejoint le front contre la Syrie ces dernières années, expriment aujourd'hui leur amitié! La ligne de conduite de l'avenir doit être jalonnée par des expériences du passé», a-t-il souligné.

Sayyed Khamenei a affirmé que «la résistance et la victoire du peuple et du gouvernement syriens dans une guerre internationale ont accru la crédibilité de la Syrie».

«La Syrie d'aujourd'hui n'est plus la même qu'avant la guerre. Tout le monde considère actuellement ce pays comme une puissance», a-t-il renchéri.

«Divers facteurs ont contribué à la victoire de la Syrie dans la guerre internationale, dont l'un des plus importants a été le moral élevé de M. Bachar el-Assad. Vous pourrez reconstruire les ruines causées par la guerre avec le même esprit, car de grandes tâches vous attendent», a-t-il précisé.

Et sayyed Khamenei de poursuivre : «Le martyr Qassem Soleimani était particulièrement zélé pour la Syrie et faisait vraiment des sacrifices. Lui et d'autres membres éminents du CGRI tels que martyr Hamedani, considéraient la question de la Syrie comme un devoir et une obligation religieuse sacrée», a-t-il ajouté.

Abordant la cause palestinienne, sayyed Khamenei a indiqué que «pendant que des dirigeants des pays voisins fréquentent ceux du régime sioniste (ndlr, Israël) et boivent le café avec eux, les habitants de ces (mêmes) pays descendent dans la rue et scandent des slogans antisionistes comme lors de la Journée d’Al-Qods. Telle est la réalité dans la région aujourd’hui».

La «Journée d’Al-Qods» décrétée par l’Iran en 1979 a lieu tous les ans lors du dernier vendredi du ramadan, le mois de jeûne musulman. A cette occasion, des manifestations anti-«Israël» ont lieu dans plusieurs pays arabes dont certains ont établi des relations avec l’entité sioniste.

Comments

//