noscript

Please Wait...

La Chine construit un site militaire aux Émirats, selon les renseignements US

La Chine construit un site militaire aux Émirats, selon les renseignements US
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Le renseignement américain a appris ce printemps que la Chine construisait secrètement ce qu’il soupçonnait d'être une installation militaire dans un port des Émirats arabes unis, un proche allié des États-Unis au Moyen-Orient.

Les travaux ont été arrêtés après l’intervention de Washington, selon le Wall Street Journal.

Les agences de renseignement américaines ont trouvé cette année des preuves de travaux de construction de ce qu'elles croient être une installation militaire chinoise secrète aux Émirats arabes unis, a rapporté vendredi le Wall Street Journal en se référant aux personnes proches du dossier.

D’après le WSJ, des images satellites du port de Khalifa près d’Abou Dhabi avaient révélé des travaux de construction suspects à l'intérieur d'un terminal à conteneurs construit et exploité par une société de transport maritime chinoise, Cosco.

Les images présentaient d'importantes fouilles apparemment pour un bâtiment à plusieurs étages. Le site était camouflé afin d'échapper à un examen minutieux.

Deux entretiens entre Biden et le prince héritier

L'administration Biden a eu des entretiens urgents avec les autorités des Émirats arabes unis, qui semblaient ne pas être au courant d’activités militaires, selon le rapport.

Joe Biden et le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed bin Zayed al-Nahyan, ont eu deux entretiens directs en mai et août.

Fin septembre, le conseiller américain à la Sécurité nationale, Jake Sullivan, et le coordinateur de la Maison-Blanche pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, se sont rendus aux Émirats arabes unis et ont présenté les détails recueillis par le renseignement américain.

Le WSJ indique qu’après que des responsables américains ont inspecté le site de Khalifa, les travaux de construction ont été suspendus.

«Les Émirats arabes unis n'ont jamais eu de plan d'accord, de pourparlers ou d'intention d'héberger une base militaire ou un avant-poste chinois de quelque nature que ce soit», a déclaré au WSJ l’ambassade émiratie à Washington.

Des bases à Djibouti et en Cambodge

Le rapport du WSJ intervient quatre ans après que la marine chinoise a établi sa première base étrangère à Djibouti, placée dans un port commercial dirigé par la Chine, à Doraleh.

Selon l’Association de soutien à l’Armée française, cette base navale située près de l’entrée de la mer Rouge est suffisamment grande pour accueillir un porte-avions.

Plus tôt cette année, les Américains se sont déjà inquiétés de constructions chinoises sur la base navale cambodgienne de Ream dans le golfe de Thaïlande.

En 2019, le Wall Street Journal avait révélé, en citant des «officiels américains», l’existence d’un projet d’accord secret permettant l’utilisation de la base de Ream par la Chine pendant 30 ans et la construction par Pékin de deux nouvelles jetées, l’une pour ses navires, l’autre pour la marine cambodgienne.

Comments

//