noscript

Please Wait...

corona

L’Iran teste des drones de combat lors d’exercices militaires

L’Iran teste des drones de combat lors d’exercices militaires
folder_openIran access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

L’armée iranienne a entamé mardi des manoeuvres militaires impliquant une large gamme de drones de fabrication locale.

Ces exercices, qui doivent s’étaler sur deux jours et se déroulent dans la province centrale de Semnan, ont lieu au surlendemain du premier anniversaire de l’assassinat du général Qassem Soleimani, commandant de la force Al Qods, qui a été tué par un drone américain près de Bagdad.

Les forces iraniennes doivent tester des drones de combat utilisés comme bombardiers, comme intercepteurs ou pour effectuer des missions de reconnaissance, selon l’agence Fars.

Ces drones de fabrication iranienne doivent mener des simulations de combat, de surveillance, de reconnaissance et de guerre électronique à courtes et à longues portées.

Les drones de la marine survoleront les eaux du sud du pays et les drones suicides à longue portée effectueront des vols pour détruire des cibles sensibles et vitales dans les profondeurs des territoires de l’ennemi.

Ces exercices impliqueront aussi des unités de drones d’autres régions du pays et consisteront à la surveillance et l’observation des frontières terrestres, aériennes et maritimes.

En marge des exercices, l’armée iranienne a exposé ses dernières réalisations en matière de conception de drones lors d’une présentation à laquelle des commandants militaires de haut rang des forces armées et des unités de drones doivent assister.

L’exposition réunit des drones opérationnels des quatre forces de l’armée, des centaines de drones de combat, bombardiers, intercepteurs, de reconnaissance et surveillance (les drones Kaman, Karrar, Kian, Simorgh, Mohajer, Ababil, Yasser, Sadegh, Hazem), ainsi que des drones multirotors ayant la capacité d’effectuer des opérations de combat en cas de guerre électronique et équipés de systèmes d’interférence radar.

Comments

//