noscript

Please Wait...

Sayed Khamenei: Les sanctions américaines, véritable crime contre l’Iran

Sayed Khamenei: Les sanctions américaines, véritable crime contre l’Iran
folder_openIran access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

Le Leader de la Révolution islamique a affirmé, ce vendredi 31 juillet, que les sanctions américaines étaient «un véritable crime contre l’Iran», assurant que «le seul remède» à ces sanctions est «de s’appuyer sur les capacités nationales».

Sayed Ali Khamenei a prononcé ce discours à l’occasion de l’Aïd Al-Adha (la Fête du sacrifice).

En premier lieu, le Leader a salué la nation iranienne, les musulmans du monde entier et les adeptes des religions abrahamiques pour ce bienheureux événement.

Sayed Khamenei a ensuite rappelé que les sanctions américaines apparemment dirigées contre l'Ordre de la République islamique n'avaient en réalité visé que la nation iranienne et qu'«il s’agit là d’un [véritable] crime!».

Et d'ajouter: «La campagne de sanctions vise un triple objectif: un objectif à court terme qui consiste à pousser les Iraniens à se mettre face à l'État et au gouvernement. Et d'ailleurs le terme fréquemment utilisé «l'été chaud» renvoie à cette idée. Mais il y a aussi un objectif à moyen terme qui vise à stopper le progrès scientifique en Iran. Quant au troisième qui est à long terme, c’est la tentative pure et dure de provoquer la faillite économique de l'Iran. À côté, il existe aussi un dessein parallèle, couper tout lien entre l'Iran et ses alliés régionaux. Certes, les sanctions ont causé des problèmes mais tous ces problèmes ne sont pas liés aux sanctions. À vrai dire, les sanctions ont échoué puisque ce qu'elles cherchaient à réaliser, n'a pas eu lieu et n'aura jamais lieu. Que nos ennemis en soient sûrs! Leurs experts et les thinks tanks reconnaissent d'ailleurs avoir échoué dans leur politique de sanctions et pressions contre l'Iran».

Le Leader de la Révolution islamique a souligné que «se rendre à l'ennemi, ce n'est pas un moyen pour faire lever les sanctions».

«Le seul remède aux sanctions est de s’appuyer sur les capacités nationales», a-t-il précisé.

«Ce que les États-Unis veulent, c'est que nous abandonnions totalement notre industrie nucléaire, que nous réduisions notre équipement défensif à un dixième de ce qu’il est et que nous abandonnions notre puissance régionale», a-t-il ajouté.

Cependant, a noté le Leader, l'énergie nucléaire est une «nécessité absolue» de l'Iran et la nature de l'industrie a été protégée malgré les nombreux dommages subis en raison de l'accord nucléaire de 2015, signé avec les puissances mondiales.

Et de souligner: «Les problèmes des États-Unis sont incomparables aux nôtres. Les divisions de classe choquantes, la discrimination raciale croissante, les problèmes économiques, environ 40 millions de personnes au chômage, la brutalité policière…, ont tous mobilisé les gens contre le système américain et ont rendu les États-Unis abhorrés et isolés dans le monde».

«Le gouvernement américain pourra peut-être réprimer les manifestations populaires actuelles dans divers États mais elles resteront comme un feu sous les cendres. Elles ne seront pas éliminées et elles se réveilleront [plus tard]. Elles feront tomber le système politique américain», a indiqué sayed khamenei.

Le Leader de la Révolution islamique a en outre évoqué une campagne de désinformation, qui va de pair avec les sanctions et qui comprend une déformation de la vérité et une fausse représentation des réalités.

«L’objectif principal de la campagne de désinformation est de saper le moral du peuple et d’offrir de mauvaises solutions à ses problèmes», a-t-il ajouté.

Les ennemis, a déclaré le Leader, suggèrent que si l'Iran veut que les sanctions soient levées, il doit céder aux demandes américaines. «C'est l'essentiel de ce qu'ils disent».

«Certaines personnes sont influencées [par ces insinuations] et répètent exactement ce que veulent les ennemis, que ce soit en ce qui concerne les faiblesses du pays ou ses points de progrès qu’ils minimisent et proposent de mauvaises solutions», a déclaré le Leader.

«Cependant, cette campagne ne parviendra pas à influencer la majorité du peuple iranien, car il connaît l'ennemi et sa partialité», a indiqué sayed Khamenei.

Le Leader a réitéré que la campagne de désinformation tente de convaincre le peuple iranien que la République islamique doit succomber aux demandes américaines. «Si cette campagne échoue, les sanctions échoueront également», a-t-il souligné.

L’imam Khamenei a déclaré que le peuple iranien était intelligent et qu’il avait profité des sanctions de l’ennemi, obtenant des résultats contre la volonté de l’ennemi.

Il a poursuivi en disant que les sanctions secondaires des États-Unis avaient conduit les scientifiques et les producteurs iraniens à produire ce que le pays ne pouvait pas s’acquérir en raison des interdictions de Washington.

Sayed Khamenei a ensuite évoqué la fabrication de l’avion de chasse avancé Kowsar à l'intérieur du pays, la création de milliers de sociétés de la connaissance et la construction de la raffinerie de condensats de gaz du golfe Persique par le Corps des gardiens de la Révolution islamique ainsi que les grands projets réalisés dans le Sud et l’Ouest comme exemples des réalisations de la République islamique d’Iran sous les sanctions.

«S'ils nous avaient vendu un avion à réaction, nous n'aurions pas produit le chasseur Kowsar à l'intérieur du pays», a-t-il déclaré.

«Ils [les ennemis] ont admis que l'Iran était parvenu à fabriquer autant de produits défensifs au moment des sanctions», a précisé l’Ayatollah Khamenei.

Comments

//