noscript

Please Wait...

Zarif accuse les Etats-Unis d’«abuser» des institutions internationales pour calomnier l’Iran

Zarif accuse les Etats-Unis d’«abuser» des institutions internationales pour calomnier l’Iran
folder_openIran access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Xinhua

Les Etats-Unis n'ont pas le droit d'«abuser» des Nations Unies et de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour calomnier l'Iran, a déclaré jeudi le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.

Les Etats-Unis ont essayé «d'augmenter les tensions avec l'Iran et d'intimider d'autres pays pour les inciter à les suivre», a tweeté M. Zarif jeudi.

Le chef de la diplomatie iranienne a déclaré que Washington avait pour habitude de «violer» les accords internationaux, y compris l'accord historique sur le nucléaire iranien de 2015, également connu sous le nom de JCPOA.

Par conséquent, «ils n'ont aucunement le droit d'abuser de l'ONU et de l'AIEA pour vilipender l'Iran», a-t-il ajouté.

Washington a affirmé chercher à rétablir toutes les sanctions contre l'Iran si le Conseil de sécurité de l'ONU ne parvenait pas à maintenir l'interdiction de l'ONU de vendre des armes conventionnelles à l'Iran.

En vertu de la résolution 2231, qui entérine l'accord sur le nucléaire iranien, l'embargo sur les armes sera levé en octobre.

Prochaine visite en Turquie et en Russie

Dans le même contexte, le ministre iranien des Affaires étrangères se rendra en Turquie et en Russie la semaine prochaine pour des entretiens sur des questions bilatérales et internationales, a rapporté jeudi l'agence officielle iranienne IRNA.

M. Zarif se rendra à Ankara dimanche et à Moscou le lendemain pour discuter des derniers développements sur les questions relatives aux relations bilatérales et sur les grands dossiers régionaux et internationaux, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abbas Moussavi.

La visite du ministre iranien des Affaires étrangères en Turquie et en Russie sera son deuxième voyage diplomatique après une baisse récente des déplacements liée à la propagation du Covid-19.

M. Zarif s'est rendu en Syrie le mois dernier et a discuté des sujets de coopération mutuelle en pleine période d'impact de l'explosion du nouveau coronavirus et de la pression croissante des sanctions occidentales sur la Syrie.

L'Iran et la Russie sont des alliés majeurs du gouvernement syrien contre les groupes armés depuis 2011.

Comments

//