noscript

Please Wait...

L’Iran ne capitulera jamais devant les Etats-Unis, assure sayed Khamenei

L’Iran ne capitulera jamais devant les Etats-Unis, assure sayed Khamenei
folder_openIran access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec divers

Le peuple iranien ne cédera pas face aux pressions américaines, aux «sanctions cruelles» et aux «insultes», a assuré mercredi le Leader de la Révolution islamique, sayed Ali Khamenei.

«Les responsables les plus vicieux du gouvernement (américain) accusent et insultent l'Iran. Le peuple iranien ne cédera pas et ne capitulera devant de telles insultes», a-t-il affirmé en recevant le nouveau chef du pouvoir judiciaire, l'ayatollah Ebrahim Raïssi  ainsi qu'un certain nombre de responsables et fonctionnaires de cette instance judiciaire iranienne.

Le Leader a rendu hommage à la nation iranienne «qui a su faire montrer sa dignité, son autorité et sa grandeur», une autorité «qui va au-delà de ces récents événements».

«Cela fait 40 ans que le peuple iranien fait preuve d'autorité, d'indépendance et de grandeur. Ce n'est pas sans raison si les médias étrangers reconnaissent qu'aucune puissance ne pourrait mettre à genou l'Iran. Cet aveu ne renvoie pas uniquement aux événements de ces dernières semaines ou de ses derniers mois», a affirmé sayed Khamenei en allusion à la destruction d'un drone espion américain, le jeudi 20 juin dans le ciel iranien.

Et de poursuivre: «Le peuple iranien a définitivement rompu avec l'ère de servitude et de soumission. Il est fier de son iranité et de son identité musulmane. C'est un peuple digne, indépendant et définitivement engagé sur la voie du progrès. En ce sens, plus les ennemis intensifient leur pression, plus le peuple iranien se montrera invincible. À preuve, des manifestations d'envergure ou encore des élections qui mobilisent massivement le peuple et ce malgré tous les actes de sabotage commis par l'ennemi. Je suis sûr que les Iraniens se mobiliseront encore massivement pour le scrutin législatif qui se tiendra à la fin de cette année».

En allusion aux récents propos tenus par le président américain qui a menacé de «rayer l'Iran de la carte si les forces américaines sont attaquées», sayed Khamenei a souligné: «Ce grand peuple, brave et intègre, est aujourd'hui accusé par l'un des pires régimes politiques qui soit. Un régime américain qui est à l'origine des guerres les plus sanglantes, des divisions, des pillages les plus éhontés des richesses d'autres nations. Les figures les plus haïes de cette administration américaine accusent la nation iranienne et l'insultent. Que les États-Unis le sachent, ce n'est pas ce genre de menaces et d'injures qui nous feraient reculer. Certes, les sanctions injustes infligées au peuple iranien le mettront à l'épreuve, mais l'Iran n'est pas un pays soumis, c'est un pays puissant, une nation déterminée qui grâce à Dieu atteindra les objectifs qu'elle s'est fixés et ce entièrement».

L’imam Khamenei est la principale cible des nouvelles sanctions américaines dévoilées lundi par Donald Trump, notamment un gel des avoirs à l'étranger, mesures dont le président iranien Hassan Rohani a estimé mardi qu'elles seraient sans effet.

M. Rohani a prévenu de son côté les Etats-Unis qu'ils s'engageaient sur «la mauvaise voie», selon des propos rapportés par l'agence de presse Irib.

Il serait dans l'intérêt des Etats-Unis et des pays européens de respecter l'accord sur le nucléaire qu'ils ont signé en 2015, a ajouté le président iranien.

L'Iran a annoncé mercredi qu'il allait dépasser à partir de jeudi son plafond d'uranium faiblement enrichi, en réponse au retrait des Etats-Unis de l'Accord de Vienne et à l'incapacité des Européens à contrebalancer le rétablissement des sanctions américaines.

Comments

//