ACTUALITÉSAmériquesAmériques Infos d’ALAHED:Venezuela: des négociations entre les deux parties en Norvège

Please Wait...

Venezuela: des négociations entre les deux parties en Norvège

folder_openAmériques access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Des «négociations de paix» entre des représentants du pouvoir et de l'opposition au Venezuela se tiennent cette semaine à Oslo, affirme jeudi la radiotélévision publique norvégienne NRK, citant des sources anonymes.

C'est la deuxième fois que de tels pourparlers se tiennent dans la capitale norvégienne, d'après NRK, selon laquelle des négociations entre le gouvernement du président Nicolas Maduro et l'opposition de Juan Guaido ont aussi eu lieu dans le passé à Cuba.

«Nous ne pouvons ni confirmer ni démentir l'implication norvégienne dans des processus de paix ou des initiatives de dialogue», a commenté une porte-parole de la diplomatie norvégienne, Ane Haavardsdatter Lunde, auprès de l'AFP.

Toujours selon NRK, ces négociations dans un endroit tenu secret ont duré «plusieurs jours» et doivent s'achever ce jeudi.

Elles impliqueraient, côté Maduro, le ministre de la Communication Jorge Rodriguez et le gouverneur de la province de Miranda, Hector Rodriguez. L'opposition serait quant à elle représentée par l'ancien député Gerardo Blyde, l'ancien ministre Fernando Martinez Mottola ainsi que le vice-président du Parlement, Stalin Gonzales.

Jorge Rodriguez est «à l'étranger pour une mission très importante», avait de son côté déclaré M. Maduro.

Alors que de nombreux Etats européens avaient reconnu Juan Guaido quand il s'était autoproclamé «président», la Norvège s'était contentée d'appeler à de nouvelles élections libres, une position alors perçue comme illustrant une volonté de jouer les intermédiaires entre les deux camps.

Fin janvier, la cheffe de la diplomatie norvégienne Ine Eriksen Soreide avait dit que son pays était «prêt à contribuer si et quand les parties le souhaitent».

Le 23 janvier, Juan Guaido s'est proclamé «Président par intérim» devant une foule de partisans. Depuis, les États-Unis, le Canada, de nombreux pays d'Amérique latine et certains pays européens l’ont reconnu comme «Président par intérim» du Venezuela. La Russie, la Bolivie, la Chine, Cuba, la Turquie et un certain nombre d'autres pays ont exprimé leur soutien à Nicolas Maduro, élu constitutionnellement, en tant que «seul président légitime» du Venezuela.

Comments

// -0.137936