Please Wait...

Nucléaire: L’Iran pourrait quitter l’accord si l’affaire est renvoyée devant le Conseil de sécurité

folder_openIran access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par agences

L'Iran pourrait quitter l'accord sur le nucléaire qu'il a signé avec les puissances mondiales en 2015, a rapporté lundi un responsable iranien.

L'Iran a un large éventail de mesures à sa disposition, y compris le retrait de l'accord sur le nucléaire, si son dossier nucléaire est renvoyé devant le Conseil de sécurité des Nations unies, a déclaré le porte-parole de l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran (OEAI), Behrouz Kamalvandi, a la chaîne de télévision Press TV.

"Si le dossier de l'Iran est envoyé devant le Conseil de sécurité de l'ONU, l'accord sera ruiné (...) et ne sera plus valide", a-t-il expliqué.

La semaine dernière, le président iranien Hassan Rohani a annoncé le retrait de son pays du respect des restrictions fixées par l'accord sur le nucléaire iranien, dont le nom officiel est Plan d'action global conjoint (JCPOA), en matière de réserves d'uranium enrichi et d'eau lourde de ce pays.

M. Rohani a également fixé à 60 jours le délai limite pour les parties restant dans cet accord pour qu'elles respectent leurs obligations, en particulier en termes de préservation des intérêts de l'Iran dans les secteurs bancaire et pétrolier.

Le président iranien a menacé d'augmenter le niveau d'enrichissement d'uranium et de commencer la modernisation de son réacteur à eau lourde si ce délai n'était pas respecté.

La décision de Téhéran de suspendre certains de ses engagements envers l'accord sur le nucléaire avait pour but d'accorder aux Européens davantage de temps pour respecter leurs obligations et ramener l'accord international sur la bonne voie, a observé M. Kamalvandi.

Le principal objectif du JCPOA est d'éliminer les sanctions sur l'Iran afin de permettre à se pays de profiter des avantages de cet accord, a-t-il estimé.

Toutefois, des mesures de restriction restent en place malgré la conformité complète de Téhéran, a ajouté le porte-parole iranien.a

Comments

//