EXCLUSIVITÉSRapportsRapports Infos d’ALAHED:Zainab Hassan Nasrallah s’exprime sur le rôle social et politique de la femme (2ème partie)

Please Wait...

Zainab Hassan Nasrallah s’exprime sur le rôle social et politique de la femme (2ème partie)

folder_openRapports access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Nour Rida

Zainab, la fille du secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, s’est exprimée sur plusieurs questions, notamment le rôle des femmes dans la société, le code vestimentaire islamique ; le hijab et la responsabilité qui incombe les épouses, les filles, les mères et les sœurs des martyrs. Elle a également exprimé ses opinions politiques concernant les sanctions imposées à l'Iran, par les États-Unis et à l'ennemi «israélien».

Le rôle de la femme

Lorsqu'elle a été interrogée sur le rôle et la responsabilité qu’elle a en tant que sœur de martyr, elle a répondu que «l'Imam Khamenei décrit le mieux cette question: Les femmes des martyrs doivent préserver le sang de leur mari en élevant correctement les enfants, en leur enseignant les principes de la résistance contre toutes formes d'oppression et en les aidant à rester sur la bonne voie.»

Évoquant, l’une des femmes les plus remarquables de l'islam, elle a signalé que «nous avons un modèle pour toutes les femmes, celui de Sayeda Zainab, la sœur de l'Imam Hussein. Elle est aussi le meilleur exemple concret du rôle de la femme dans l’islam et notamment le rôle des femmes des familles des martyrs. Karbala, sans la présence de Sayyeda Zainab aurait été vain. C'est elle qui a transmis le message de vérité au monde et mené la campagne médiatique face aux mensonges fabriqués. Elle a été emmenée captive de Karbala à Damas pour une seule raison : dire la vérité à voix haute et préserver le sang des martyrs et maintenir la cause juste. La sœur, la mère ou l'épouse d'un martyr doivent également jouer le même rôle dans les différentes plateformes de la vie quotidienne.»

Zainab, très intéressée par l’éducation et les études des femmes et désireuse de contribuer à établir une société saine et forte, m'a confié que «les femmes d'aujourd'hui ne sont pas seulement des femmes au foyer, elles ont un rôle dans tous les domaines de la vie». En revanche, il ne faut pas dévaloriser le rôle que joue la femme en tant que mère ; c'est l'un des rôles les plus inspirants qu'elle peut accomplir dans la vie. Elle élève non seulement une famille, mais toute une société. C'est elle qui élève les générations et si elle le fait correctement, on aura alors une société forte. Sa participation aux activités ou aux différentes taches à l'extérieur de la maison, est également très appréciée. La femme sort et participe à tous les domaines de la vie avec son hijab complet et approprié, qui ne l’empêche pas de jouer un rôle social, politique, culturel ou autre.»

Zainab a ajouté que «l’imam Khamenei réaffirme l'importance de la participation des femmes aux activités sociales, politiques, culturelles, éducatives et autres. Cela a également été constaté lors de la révolution islamique lorsque l'imam Khomeiny a appelé toutes les femmes à jouer leur rôle dans la révolution. Dans ses discours, l'imam Khamenei parle en premier lieu du rôle de la femme dans la famille. Son rôle en tant qu’épouse et mère, un rôle que beaucoup sous-estiment. Il exhorte les femmes à s'instruire et à lire davantage, et à prendre conscience des événements qui les entourent, ce qui peut les protéger de toute guerre psychologique ou culturelle menées contre elles. Sayyed Hassan Nasrallah encourage également les femmes à participer à la société et à travailler à l'extérieur de la maison, dans la mesure où cela n’affecte pas l’éducation des enfants et la prise en charge de la famille. Ce sont les vraies valeurs de l’islam ; où les femmes peuvent participer à différentes activités, elles peuvent être actives et sociales tout en prenant soin de la famille.»

Racontant son expérience personnelle, Zainab a déclaré que «lorsque mes enfants étaient jeunes, je ne travaillais pas à l'extérieur plus de trois heures. Je crois que mes enfants avaient besoin de ma présence. L'absence de la mère laisse les enfants avec des séquelles émotionnelles, mentales et psychologiques importantes. Il appartient donc à la mère d’équilibrer les choses et de faire ce qui est juste.»

Hijab est liberté

Le code de modestie de l’islam s’étend à tous les aspects de la vie, y compris la tenue vestimentaire. Les femmes musulmanes ont le courage de tenir tête aux normes de la société dans leur détermination à préserver leur modestie, à partir de cela ces femmes montrent de manière pratique à quel point l'Islam témoigne de la force de la femme et cherche à la préserver.

Zainab estime que les médias occidentaux tentent de lutter contre le hijab parce qu'ils utilisent les femmes comme outils de publicité. «Dans les deux croyances chrétienne et juive, la culture du voile et des vêtements décents existe, nous voyons cela clairement chez les religieuses et leur code vestimentaire. Cependant, l’Occident a modifié ces valeurs afin de les adapter à ses besoins industriels. A partir de là, la question du hijab a fait surface, lorsque l'occident a déclaré que le voile empêchait les femmes de jouer leur rôle et de jouir de la liberté. Cependant, d’un point de vue islamique, nous constatons que l’impact du hijab est totalement opposé, et la République islamique d’Iran en est la plus grande preuve. Malheureusement, certains pays musulmans privent les femmes de leurs droits fondamentaux. Nous avons été témoins de ces privations où les femmes ne sont pas autorisées à conduire la voiture ou à s’adresser à la société. Cela ne fait pas partie des enseignements de l'Islam et, malheureusement, ces pays permettent aux esprits fermés d’imposer des règles et des règlements, empêchant les femmes d'exercer leurs droits fondamentaux.»

S'adressant à l’opinion public, Zainab a ajouté «pour ceux qui veulent voir à quoi ressemble un vrai islam, je vous invite à visiter l'Iran et à voir le succès des femmes. Ici, les femmes font ce qu’elles veulent tout en préservant leur code vestimentaire islamique. Elles ont beaucoup progressé dans les domaines politique, culturel, éducatif, sportif, technologique et autres.»

Comme le disait le philosophe et le penseur islamique Morteza Motahari, une femme portant le hijab et préservant sa piété est comme une perle en référence à quelque chose de rare, de bien, d'admirable et de précieux. Les gens font l'impossible pour se procurer d’une perle dans une coquille épaisse qui constitue sa zone de sécurité. Le Hijab pour une femme ressemble à cette coquille. Il protège les femmes mais ne les empêche pas de briller et de garder leur beauté intérieure. Les femmes décentes sont respectées en tant qu'êtres humains».

Les sanctions et l’Iran

Lorsqu'on lui a demandé son avis sur les sanctions imposées par les États-Unis contre l'Iran, Zainab s'est adressée au peuple iranien pour la première fois en disant «mon message au peuple iranien est que nous ressentons ce que vous ressentez… Nous sommes également un peuple qui comprend la crise et qui vit aussi une crise économique difficile en raison des sanctions et des interventions occidentales. Bien sûr, personne n’est ravie de cette situation, mais nous savons nous adapter et pouvons y faire face. Si Dieu le veut, la République islamique créée par l'Imam Khomeiny et qui constitue un véritable pays islamique est protégée par notre Imam Mahdi (douzième Imam infaillible). Il y a des difficultés et il faut être patient. Nous ne pouvons pas prétendre que c'est facile et que les gens ne sont pas affectés par cette situation. Cependant, un pays comme l’Iran avec tout son pouvoir, ses connaissances, sa technologie, son esprit et sa foi islamiques peut définitivement résister aux sanctions et aux circonstances difficiles, enfin de compte l’Iran gagnera».

L’Amérique le grand Satan

Zainab affirme qu'il est impossible de faire confiance aux États-Unis. «Comme l'a dit l'Imam Khomeiny, l'Amérique [le gouvernement américain] est le grand Satan. Nous sommes naïfs de penser que, si nous essayons de devenir les alliés des États-Unis pour conserver nos intérêts communs, nous nous en sortirons. Nous avons déjà vu de nombreux exemples de pays qui ont tenté de s’allier aux États-Unis et nous avons été témoins des conséquences. L'Amérique n'a pas d'amis et ne sait pas comment les garder. La seule chose dont l'Amérique se soucie, c'est sa cupidité et ses propres intérêts. Toute politique de compromis ou d’amitié avec les États-Unis ou avec le «régime israélien d’apartheid» est une erreur. Ils ont été ludiques et ont exploité la région, et nous avons appris cela par l'Imam Khomeiny et l'Imam Khamenei.»

La fille de sayyed Nasrallah, qui partage beaucoup de ses traits, a déclaré qu’ «il est sarcastique de voir que les États-Unis placent le Hezbollah, la Palestine et l'Iran sur la liste des organisations terroristes alors que nous voyons ce qui se passe dans le monde. Ce n'est pas rationnel et cela n'a pas de sens. C'est uniquement parce qu'ils croient que leurs intérêts et leurs besoins justifient leurs fins, c’est pourquoi ils créent et soutiennent des groupes terroristes comme Daech, puis quand ils n’ont plus besoin d’eux, ils se retournent contre eux. »

En ce qui concerne le sort de l’entité sioniste, elle a souligné que «le destin d'«Israël» est clair pour nous. L'armée, qui était autrefois invincible, sera rayée de la carte et nous prierons à la mosquée Al-Aqsa. Il n'y a aucun doute à ce propos.»

Un dernier mot

Enfin, s’adressant aux jeunes du monde entier, Zainab a dit : «je conseille aux jeunes de préserver leur religion. C'est cette culture religieuse qui nous permet de continuer. C'est ce qui motive les gens à se sacrifier pour la cause et c'est ce qui rend les familles des martyrs fortes et persistantes.»

Pour lire la première partie de l’interview, cliquez ici

Comments

// -0.269846