Please Wait...

Mépris cruel pour la vie humaine : Amnesty a dénoncé les exécutions en Arabie

folder_openLe royaume du sang access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Amnesty International a dénoncé l’exécution mardi de 37 citoyens saoudiens, et indiqué, dans un communiqué, que la majorité des suppliciés étaient des chiites.

« L'exécution massive d'aujourd'hui est une démonstration effrayante du mépris cruel des autorités saoudiennes pour la vie humaine », a déclaré, dans le communiqué, Lynn Maalouf, directrice de recherche sur le Moyen-Orient.

« C'est aussi une autre indication de la façon dont la peine de mort est utilisée comme un outil politique pour écraser la dissidence au sein de la minorité chiite du pays », a-t-elle ajouté.

L’Arabie saoudite a mis à mort ce mardi 37 de ses citoyens condamnés pour des accusations de «terrorisme» selon les autorités. Les exécutions de mardi ont eu lieu dans six régions : la capitale Ryad, les villes saintes de La Mecque et de Médine, la région d’Al-Qassim (centre), celle de Assir (sud) et celle de la Province orientale où se concentre la minorité chiite, selon le ministère de l’Intérieur.

Le royaume saoudien, qui suit le wahhabisme (version défigurée de l’Islam, notamment par l’absence de la miséricorde et la dominance de l’extrémisme takfiri), applique régulièrement l’exécution contre les militants chiites qui réclament leurs droits, notamment ceux issus de la région al-Qatif.

Comments

//