ACTUALITÉSAfriqueAfrique Infos d’ALAHED:Cadeau pour le prince héritier du Maroc, un jet privé équipé de technologies israéliennes

Please Wait...

Cadeau pour le prince héritier du Maroc, un jet privé équipé de technologies israéliennes

folder_openAfrique access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Un nouveau jet VIP vient d'être livré aux Forces royales de l'air marocaines (FRA) qui comptent déjà plus d'une douzaine d'appareils de même catégorie, selon des informations recueillies par Middle East Eye.

Cette fois, le Gulfstream G650 récemment réceptionné sera attribué au prince héritier Moulay Hassan, 15 ans, fils aîné du roi Mohammed VI, qui a droit à un avion totalement personnalisé.

L'intérieur de l'appareil porte les armoiries princières et une décoration particulière. Le degré de personnalisation va jusqu'au matricule attribué à l'avion CN-AMH : CN étant le préfixe attribué au Maroc par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), A désignant le caractère VIP de l'appareil, pour «altesse», et les deux dernières lettres correspondant aux initiales princières, MH pour Moulay Hassan.

Le jet choisi pour l'héritier du trône marocain est le plus cher – environ 67,4 millions de dollars (57,5 millions d’euros) – et le plus performant des avions d'affaires actuels. Le Gulfstream G650 est le seul appareil de cette catégorie capable de parcourir 14 000 kilomètres sans escale et transporter dans le luxe le plus total huit VIP et quatre membres d'équipage.

La particularité de cette commande, qui a eu lieu en 2015, est qu'elle a été suivie par une seconde, beaucoup plus discrète, passée lors de la dernière édition du salon aéronautique du Bourget à Paris en 2017. Tout indique que l’air marocaine a en effet acheté la suite de protection J-Music, du fabricant israélien “Elbit” pour justement équiper ce nouveau G650 princier.

À l'époque, le constructeur israélien avait communiqué sur ce contrat d'un montant de 20 millions de dollars (17 millions d’euros), en disant qu’il avait été conclu avec un gouvernement africain qui avait besoin de protéger un G650 nouvellement acquis. Dans les couloirs du plus grand salon aéronautique mondial, on parlait déjà du Maroc comme client de ce contrat. Une délégation marocaine avait d'ailleurs discrètement visité le pavillon israélien et le stand d'Elbit.

Un client très discret

Le système J-Music est spécifiquement dédié à la protection de avions contre la menace des missiles à détection de chaleur. Cette menace se matérialise généralement dans les missiles anti-aériens portatifs utilisés par les réseaux terroristes armés ou les guérillas. Le J-Music est un brouilleur qui génère, grâce à un laser, de fausses données transmises à la tête chercheuse du missile adverse et qui le fait dévier de sa trajectoire.

Il faut rappeler que les forces aériennes marocaines ont fait l'amère expérience de ce missile après la perte d'un chasseur des FRA au Yémen, abattu en mai 2015 par un missiles portable anti-aérien du mouvemeny Ansarullah.

Les FRA avaient très vite, en janvier 2017, passé commande de l'équivalent américain du J-Music, l'AN/ALQ 211 de Harris, pour protéger ses F16, qu'elle finira par retirer de la coalition au Yémen en avril 2018.

Le Maroc est un client très discret pour l'industrie militaire israélienne. Au milieu des années 2000, les FRA avaient envoyé leur flotte d'avions de chasse F5 en “Israël” pour les mettre à jour au format Tiger III en les équipant d'un radar italien, de systèmes avioniques de chez “Elbit” et de missiles israélien “Python”.

Plus récemment, en mai 2018, lors d'une parade à l'occasion de l'anniversaire de l'académie royale de police de Kénitra, les forces de l'ordre ont exhibé des fusils d'assaut israéliens “Tavor”. Une première dans un pays arabe.

Source : Middle East Eye

Comments

// 0.697879