ŒIL SUR L'ENNEMI Infos d’ALAHED: L’Afrique du Sud ne renverra pas d’ambassadeur en «Israël»

Please Wait...

L’Afrique du Sud ne renverra pas d’ambassadeur en «Israël»

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

La ministre sud-africaine des Relations internationales, Lindiwe Sisulu, a indiqué que son pays ne comptait pour le moment pas réinstaller d’ambassadeur en «Israël».

«La violation israélienne dure depuis longtemps et nous ne pouvons pas fermer les yeux»

En poste en «Israël» depuis plus de quatre ans, Sisa Ngombane avait été rappelé par Pretoria le 14 mai dernier suite aux violents affrontements qui avaient éclaté entre l’armée israélienne et les manifestants gazaouïs dans le cadre des manifestations de la Marche du retour - en marge de l’inauguration de l’ambassade américaine à Al-Qods occupée (Jérusalem).

«En raison du caractère grave et aveugle de la dernière attaque israélienne, le gouvernement sud-africain a décidé de rappeler l'ambassadeur Sisa Ngombane avec effet immédiat», avait alors indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

La semaine dernière, la ministre sud-africaine des Relations internationales a indiqué à la presse qu’elle était «très satisfaite d’avoir rappelé l’ambassadeur».

«Nous ne pouvons pas rester dans la situation dans laquelle nous sommes actuellement. Cette violation [israélienne] dure depuis longtemps et nous ne pouvons pas fermer les yeux», a déclaré Lindiwe Sisulu aux journalistes.

«Nous ne renverrons pas notre ambassadeur tant que nous ne serons pas certains qu’il y a une avancée» pour résoudre le conflit israélo-palestinien, a précisé l’officielle sud-africaine, ajoutant «pour nous, cette une situation inacceptable, totalement inacceptable».

Dans le même temps, le parti du Congrès national africain (ANC), actuellement au pouvoir en Afrique du Sud, a récemment appelé à la rétrogradation de son ambassade située dans la banlieue de «Tel Aviv», en raison de «l'absence d'engagement d'Israël envers la Palestine».

La formation politique a toujours soutenu la cause palestinienne. Courant juin, le maire de Johannesburg Herman Mashaba avait suspendu l'une de ses conseillères municipales pour avoir défendu l’entité sioniste et déclaré qu’elle était «l'amie d'Israël».

Source : sites web et rédaction

Comments

// -0.245222