ŒIL SUR L'ENNEMI Infos d’ALAHED:«Israël» prolonge la détention administrative d’une députée palestinienne

Please Wait...

«Israël» prolonge la détention administrative d’une députée palestinienne

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

L’armée de l’occupation israélienne a prolongé de quatre mois la détention administrative d’une députée palestinienne, indique dimanche un communiqué militaire.

«Israël» prolonge la détention administrative d'une députée palestinienne

Khalida Jarrar, 54 ans, a été arrêtée le 2 juillet 2017 pour des activités au sein du «Front populaire de libération de la Palestine» (FPLP). Elle avait été libérée de prison un an auparavant.

Lors de son arrestation en juillet, la députée s'est vu infliger une peine de six mois de détention administrative, mesure qui permet de maintenir une personne en prison sans jugement pour des périodes de six mois renouvelables.

Cette peine a été en effet renouvelée pour six mois en décembre 2017.

Les accusations exactes portées à son encontre sont «confidentielles», comme c'est généralement le cas avec les ordres israéliens de détention administrative

Membre du Parlement palestinien élu en 2007, Mme Jarrar avait été libérée en juin 2016 après avoir passé 14 mois en prison pour avoir, selon les autorités sionistes, «encouragé des attaques contre Israël».

L'incarcération de Mme Jarrar porte à onze le nombre de membres du Parlement palestinien -qui ne s'est plus réuni depuis 2007- actuellement détenus dans les prisons israéliennes.

Le système de la détention administrative est critiqué par les Palestiniens, des organisations de défense des droits de l'Homme et des membres de la communauté internationale qui accusent «Israël» d'en faire une utilisation abusive.

Selon l'ONG palestinienne Addameer, quelque 6.150 Palestiniens sont actuellement détenus dans les prisons israéliennes, dont 450 en détention administrative.

Source: agences et rédaction

Comments

// 0.165667