Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le président iranien Hassan Rohani a prévenu mardi son homologue français Emmanuel Macron qu'il était «impossible» pour l'Iran de rester au sein de l'accord sur le nucléaire conclu en 2015 si Téhéran ne pouvait bénéficier des termes de ce texte en raison du retrait des Etats-Unis, rapporte l'agence de presse Tasnim.

Nucléaire iranien: Rohani juge «impossible» de rester dans l'accord sans avancées

Un peu plus tôt, le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif avait exprimé son impatience en estimant que le temps pressait et que Téhéran n'avait encore reçu aucun plan d'action des autres parties signataires, selon l'agence de presse Fars.

A Paris, l'Elysée a fait savoir qu'Emmanuel Macron avait rappelé, lors de son entretien téléphonique avec Hassan Rohani, «la volonté de la France, avec le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Russie et la Chine, de continuer à mettre en œuvre l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien dans toutes ses dimensions».

«Le Président de la République a informé le Président Rohani des travaux en cours de notre côté. Il a souhaité que l'Iran, pour sa part, remplisse ses obligations sans aucune ambiguïté», indique la présidence française dans un communiqué.

Signé en 2015 par l'Iran, les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Union européenne, le JCPOA (Plan d'action global conjoint) a mis en place un encadrement des activités nucléaires iraniennes en échange d'une levée progressive des sanctions contre Téhéran.

Le président américain Donald Trump a annoncé début mai le retrait des Etats-Unis de ce texte et un rétablissement des sanctions.

Source: agences et rédaction

13-06-2018 | 11:47
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut