Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> France

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La préfecture de police de Paris a indiqué mardi peu avant 21h00 que l'auteur de la prise d'otages de la rue des Petites-Ecuries avait été interpellé et que les otages étaient sains et saufs.

Prise d'otages à Paris: l'auteur interpellé, les otages sains et saufs

«Deux otages, dont un était aspergé d'essence», ont été libérés, a précisé la préfecture de police.

Dans l'après-midi, un homme «aux motivations floues» avait retenu les victimes dans un immeuble du Xe arrondissement de la capitale française.

«Selon les premiers éléments de l'enquête, il pourrait s'agir d'un déséquilibré aux motivations encore floues», avaient indiqué des sources policières.

Le forcené avait déclaré à la police «être armé et retenir des otages», selon une source policière.

Des négociations avec le preneur d'otages et les policiers de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Paris avaient été lancées.

Un homme qui était retenu par le forcené a réussi à se sauver avant l'intervention de la BRI. Il a été légèrement blessé au cours d'un échange de coups, a précisé une source policière.

Un important périmètre de sécurité avait été mis en place autour de la rue des Petites-Ecuries, très fréquentée, notamment pour ses restaurants. De nombreux pompiers et policiers casqués et équipés de fusils d'assaut avaient été postés autour du périmètre.

Des parents venus chercher leurs enfants dans une crèche située dans cette rue ont néanmoins été autorisés à entrer dans le périmètre, a constaté un journaliste.

Plusieurs dizaines de personnes qui se trouvaient dans le périmètre ont par ailleurs été évacuées par les forces de l'ordre dans le calme.

La France vit sous une constante menace terroriste depuis le début d'une vague d'attentats terroristes en 2015. Le mois dernier, un Français de 20 ans né en Tchétchénie avait attaqué au couteau des passants dans le quartier parisien de l'Opéra, tuant un homme, une attaque revendiquée par le groupe terroriste «Daech».

Source: agences et rédaction

13-06-2018 | 09:47
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut