Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Palestine

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Palestine a rejoint la Convention sur l'interdiction des armes chimiques, a annoncé mercredi l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui a son siège à La Haye.

"L'Etat de Palestine a déposé son instrument d'adhésion à la Convention sur les armes chimiques", a indiqué l'OIAC dans un communiqué, devenant ainsi "le 193ème Etat signataire".

L'Autorité palestinienne, qui milite pour la création d'un Etat, est en quête de reconnaissance par les institutions internationales.

Les Palestiniens disposent d'un statut d'Etat observateur non-membre auprès de l'ONU depuis 2012 et ont déjà rejoint plus de 50 organisations internationales et accords, selon le ministère palestinien des Affaires étrangères. Parmi eux, la Cour pénale internationale (CPI) et l'Unesco.

En septembre, les Palestiniens avaient obtenu le statut de membre à part entière d'Interpol, l'organisation de coopération policière internationale.

La Convention pour l'interdiction des armes chimiques est en vigueur dans 192 pays et plus de 96 % des stocks déclarés d'armes chimiques de la planète ont été détruits sous la supervision de l'OIAC.

"L'adhésion de la Palestine à la Convention entrera en vigueur le 16 juin", a poursuivi l'OIAC.

L'annonce de l'adhésion intervient au lendemain d'une visite du ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki à la Cour pénale internationale dont le siège se trouve à La Haye, pour demander l'ouverture d'une enquête sur les violations des droits de l'homme par l’entité sioniste.

Source : sites web et rédaction

 

23-05-2018 | 14:22
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut