Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Une explosion dans un café de la capitale de l’Azerbaïdjan fait 2 morts et 2 blessés Reprise de l’opération anti-«Daech» dans le sud de Damas après une trêve humanitaire Catalogne: Madrid reconnaît le président, refuse de valider la composition de l’exécutif Des dépôts de munitions de l’Otan découverts à Homs, libérée des terroristes Maroc: défilé à Casablanca contre le transfert de l’ambassade US à al-Qods Le prisonnier maqdessi Aziz Oweisat tombe en martyre dans un hôpital israélien Italie: la Ligue annonce un accord sur le chef du gouvernement A al-Qods occupée, les jeûneurs boycottent les Emirats arabes unis Le Paraguay, 3e pays à inaugurer son ambassade à al-Qods occupée L’Iran restera dans l’accord si l’UE assure la compensation des pertes infligées par les sanctions US France: entre 1.500 et 2.500 manifestants pro-palestiniens rassemblés à Strasbourg «Israël» reconnaît la puissance des missiles yéménites Irak: Le président US cherche à piller les richesses du Moyen-Orient, dit Jaafari Accord nucléaire: l’Iran juge les promesses de l’UE insuffisantes Venezuela: Maduro réélu jusqu’en 2025 Rohani: L’Iran a déjoué un complot américain majeur Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La décision des Etats-Unis d'adopter de nouvelles sanctions ciblées contre l'Iran, visant notamment le gouverneur de la Banque centrale, ne fait que renforcer la «détermination» et la «résistance» de Téhéran face à Washington, a dit mercredi le ministère des Affaires étrangères.

Nucléaire: les nouvelles sanctions US renforcent la «détermination» iranienne

«Cette mesure injustifiée est un nouvel exemple de l'attitude déraisonnable et des politiques hostiles du gouvernement américain» envers la République islamique, a écrit un porte-parole, Bahram Ghasemi, dans un communiqué publié sur le site du ministère.

«Après l'échec et les effets dévastateurs de ses propres erreurs liées à son retrait unilatéral» de l'accord sur le nucléaire iranien, Washington «tente d'influer sur la volonté et les décisions des autres pays membres (de l'accord) et dans le monde», a-t-il ajouté.

Selon M. Ghasemi, ces «politiques venimeuses n'ont apporté aucun succès à l'Amérique et ne lui en apporteront pas».

Les Etats-Unis ont adopté mardi de nouvelles sanctions ciblées contre des intérêts iraniens, notamment contre le gouverneur de la Banque centrale d'Iran, Valiollah Seif.

Ont également été sanctionnés un haut responsable de la Banque centrale, Ali Tarzali, un représentant du Hezbollah accusé de travailler avec la Force Qods des Gardiens de la révolution (l'armée d'élite de l'Iran), Muhammad Qasir, ainsi que la banque Al-Bilad, basée en Irak, et son dirigeant Aras Habib.

Ce dernier était candidat aux législatives irakiennes, samedi, en bonne position sur la liste emmenée par le Premier ministre sortant Haider al-Abadi.

Le 8 mai, le président américain Donald Trump a annoncé que son pays se retirait de l'accord sur le nucléaire iranien, signé en 2015 entre l'Iran et des grandes puissances (groupe 5+1).

Dans le cadre de cet accord, l'Iran a accepté de brider son programme nucléaire en s'engageant à ne jamais chercher à obtenir la bombe atomique en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales.

L'administration Trump a choisi de rétablir l'intégralité des sanctions levées et d'appliquer des sanctions encore plus sévères.

Source: agences et rédaction

16-05-2018 | 14:15
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut