Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Une explosion dans un café de la capitale de l’Azerbaïdjan fait 2 morts et 2 blessés Reprise de l’opération anti-«Daech» dans le sud de Damas après une trêve humanitaire Catalogne: Madrid reconnaît le président, refuse de valider la composition de l’exécutif Des dépôts de munitions de l’Otan découverts à Homs, libérée des terroristes Maroc: défilé à Casablanca contre le transfert de l’ambassade US à al-Qods Le prisonnier maqdessi Aziz Oweisat tombe en martyre dans un hôpital israélien Italie: la Ligue annonce un accord sur le chef du gouvernement A al-Qods occupée, les jeûneurs boycottent les Emirats arabes unis Le Paraguay, 3e pays à inaugurer son ambassade à al-Qods occupée L’Iran restera dans l’accord si l’UE assure la compensation des pertes infligées par les sanctions US France: entre 1.500 et 2.500 manifestants pro-palestiniens rassemblés à Strasbourg «Israël» reconnaît la puissance des missiles yéménites Irak: Le président US cherche à piller les richesses du Moyen-Orient, dit Jaafari Accord nucléaire: l’Iran juge les promesses de l’UE insuffisantes Venezuela: Maduro réélu jusqu’en 2025 Rohani: L’Iran a déjoué un complot américain majeur Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

À Bruxelles, l'Iran et les signataires européens du texte sur le programme nucléaire de la République islamique ont conclu, mardi soir, un accord de principe pour tenter de sauvegarder ce dossier, abandonné par les États-Unis.

Téhéran et les signataires européens de l'accord sur son programme nucléaire se sont entendus, mardi 15 mai, pour chercher un moyen de le sauver malgré le retrait américain, a annoncé le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.

“Nous sommes sur la bonne voie (…) Beaucoup de choses dépendront de ce que nous serons en mesure de faire dans les semaines qui viennent", a-t-il déclaré à l'issue d'une réunion d'une heure trente à Bruxelles avec ses homologues français, allemand et britannique.

Federica Mogherini, porte-parole de la diplomatie européenne qui a également participé aux entretiens, a quant à elle annoncé que des experts allaient chercher les moyens à mettre en œuvre pour faire en sorte que l'accord reste en vigueur, notamment pour assurer la poursuite des exportations de pétrole iranien et des transactions bancaires avec Téhéran. Les commissaires européens se pencheront également mercredi sur les moyens de faire face aux sanctions américaines, a-t-elle ajouté.

Le chef de la diplomatie britannique s'est toutefois montré pessimiste quant à la possibilité d'échapper aux sanctions que Washington veut étendre aux entreprises étrangères ayant des activités en Iran. "Nous devons être réalistes à propos du rail électrifié, de l'obstacle de l'extraterritorialité américaine et de ses effets dissuasifs sur les affaires", a déclaré Boris Johnson, s'adressant à la presse.

Quelques minutes avant le début de la réunion de Bruxelles mardi, le département américain du Trésor avait annoncé de nouvelles sanctions à l'encontre du gouverneur de la banque centrale iranienne pour des transferts de fonds en faveur des gardiens de la Révolution.

Source : agences

16-05-2018 | 11:16
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut