ŒIL SUR L'ENNEMI Infos d’ALAHED:Agression tripartite contre la Syrie: «Israël» inquiet d’une riposte irano-russe

Please Wait...

Agression tripartite contre la Syrie: «Israël» inquiet d’une riposte irano-russe

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

L’entité sioniste est préoccupée par de potentielles représailles irano-russes à l’agression militaire tripartite menée par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni contre la Syrie.

Agression tripartite contre la Syrie: «Israël» inquiet d’une riposte irano-russe

«Tel-Aviv craint que les représailles de la Russie, dans la foulée des bombardements, sapent ses opérations militaires en Syrie et limitent ses incursions dans l’espace aérien syrien», indique l’agence russe Sputnik citant les autorités de l’armée d’occupation.

Dans un rapport, le quotidien israélien «Haaretz» note que «Tel-Aviv» reste préoccupé par le fait que Moscou pourrait fournir à Damas «des systèmes de défense aérienne avancés», ce qui pourrait réduire les vols illégaux des chasseurs israéliens dans les espaces aériens syrien et libanais.

Il en est de même pour les dirigeants militaires israéliens. Ces derniers craignent que le président russe Vladimir Poutine, voyant son allié syrien sous les missiles des États-Unis, accélère la fourniture des systèmes de défense aérienne et antibalistique «plus avancés» à Damas.

Selon le rapport, les inquiétudes d’«Israël» sur d’éventuelles représailles de l’Iran ont également doublé après les récentes attaques aux missiles contre la base aérienne syrienne Tiyas (T-4), qui ont été revendiquées par «Tel-Aviv», et qui ont fait plusieurs martyrs parmi les conseillers militaires iraniens présents en Syrie.

Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont mené dans la nuit de vendredi à samedi des frappes coordonnées en Syrie sous prétexte de répondre à l'attaque chimique présumée menée le week-end dernier à Douma, dans l'ex-enclave terroriste de la Ghouta orientale.

Selon l’agence officielle syrienne SANA, 110 missiles ont été tirés par des Mirages et Rafales français et des Tornados britanniques, depuis les bases américaines de Dhahran en Arabie saoudite et Aidid au Qatar.

Selon la télévision d’État syrienne, les deux tiers de ces missiles ont été interceptés.

Source: sites web et rédaction

Comments

// -0.494249