Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
L’Irak frappe «Daech» en Syrie, 45 terroristes éliminés Espagne : 418 migrants secourus en mer samedi lors de trois opérations Droits de douane US: l’UE prête à riposter à nouveau 5 morts et 19 blessés de l’armée suite à une attaque des terroristes d’«al-Nosra» Des défenseurs saoudiens des droits des femmes derrière les barreaux Les USA implantent une nouvelle base militaire à Manbij Ethiopie: explosion à Addis Abeba, plus de 80 blessés GB: «Un gouvernement sous mon leadership reconnaîtrait rapidement la Palestine», dit Corbyn À Gaza, 206 Palestiniens touchés par les balles des soldats israéliens Rencontre secrète MBS-Netanyahu en Jordanie, un pas de plus vers le «Deal du siècle» Washington annonce la suspension de nouveaux exercices militaires avec Séoul Un avion A-29 Super Tucano de l’US Air Force s’est écrasé hier L’Italie doute que l’UE en l’état ait un avenir Liban: l’armée démantèle un matériel d’espionnage électronique au sud Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé mardi que les aéroports d'Erbil et de Souleimaniyeh, au Kurdistan irakien, étaient «de nouveau ouverts aux vols internationaux», mettant fin à près de six mois de blocus.

Irak: Bagdad annonce la levée du blocus aérien du Kurdistan.

Ce blocus avait été décrété fin septembre, en réponse à la tenue d'un référendum d'indépendance organisé par Erbil, la capitale de la région autonome, contre l'avis de Bagdad qui a déclaré ce scrutin illégal.

La décision de mardi a été prise «après que les autorités locales du Kurdistan ont accepté que les autorités centrales reprennent le contrôle des deux aéroports», a indiqué M. Abadi dans un communiqué.

La levée du blocus «sera mise en application durant les prochains jours», a précisé à l'AFP Saad al-Hadithi, porte-parole du bureau du Premier ministre. «Cela dépendra du temps qu'il faudra pour que les employés dépendant du gouvernement central commencent à travailler dans les aéroports», a-t-il ajouté.

Bagdad avait exigé, au lendemain du référendum, de reprendre la main sur les aéroports et les poste-frontières situés au Kurdistan.

Il avait également envoyé ses troupes reprendre les zones disputées où les combattants kurdes s'étaient déployés au fil des années, notamment dans le chaos créé en 2014 par la percée du groupe terroriste «Daech». Le Kurdistan irakien avait ainsi perdu les précieuses ressources pétrolières de la province de Kirkouk.

Bagdad réclamait de reprendre le contrôle au Kurdistan des questions de passeports et des permis de séjour ainsi que celles des douanes et des taxes douanières.

Erbil avait déjà cédé sur ce dernier point et le contrôle de la sécurité des aéroports était l'ultime pierre d'achoppement, avait expliqué un responsable à l'AFP fin février lors de la prolongation du blocus pour trois mois.

Depuis le début du blocus, tous les vols du Kurdistan hors du territoire irakien transitent par Bagdad et les étrangers qui, avant, ne devaient pas solliciter de visa des autorités fédérales pour se rendre au Kurdistan doivent désormais le faire.

Début mars, le Parlement irakien avait approuvé le budget 2018 en l'absence des députés kurdes qui boycottaient la séance pour protester contre la réduction sérieuse de la part accordée à leur gouvernement autonome.

Elle est passée de 17% à 12,6% du budget. Selon l'article 9 de la Constitution, elle est désormais «basée sur la population dans chaque province», alors qu'avant elle avait été fixée unilatéralement par le gouvernement dirigé par l'ex-Premier ministre Nouri al-Maliki.

Source: agences et rédaction

13-03-2018 | 14:16
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut