Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Liban: Nabih Berri réélu à la tête du Parlement Iran: la politique US risque de «mettre davantage en danger» la région (Le Drian) Washington n’a pas de véritable intention de retirer ses troupes de la Syrie (vice-ministre syrien des AE) La Palestine rejoint la Convention sur l’interdiction des armes chimiques Le Premier ministre français annule sa visite en “Israël” Damas accuse la coalition US d’avoir délibérément bombardé les champs de pétrole en Syrie Mali: deux villageois âgés tués par des terroristes présumés L’Iran n’attendra la permission d’aucune puissance pour développer ses capacités de défense La Corée du Nord autorise des reporters du Sud à couvrir la destruction d’un site nucléaire Irak: un terroriste belge condamné à mort pour appartenance à “Daech” Le Venezuela annonce l’expulsion du chargé d’affaires américain à Caracas L’Arabie poursuit sa campagne de répression à l’encontre de militants des droits de la femme Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La Russie a lancé mardi avec succès depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan un vaisseau cargo Progress devant ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), un lancement prévu samedi mais annulé au dernier moment.

La Russie lance avec succès un vaisseau cargo vers l'ISS.

Si le lancement avait eu lieu comme prévu, le vaisseau Progress porté par une fusée Soyouz 2.1 aurait rejoint l'ISS, alors idéalement placée, en seulement 3 heures et demie, battant un nouveau record.

Mardi, la fusée Soyouz 2.1 a placé le vaisseau cargo en orbite, huit minutes après avoir décollé sans problèmes à 14H13 locales (08H13 GMT), selon les images de l'agence spatiale russe Roskosmos.

Le Progress MS-07 emporte plus de 2.000 kilogrammes de matériel sur l'ISS, notamment du combustible mais aussi près de 50 kilogrammes d'oxygène et plus de 400 kilogrammes d'eau. Son amarrage à la station orbitale internationale est prévu jeudi à 10H43 GMT, donc plus de 48h après son lancement.

Les liaisons en 3 heures et demie sont permises par un nouveau système de navigation par satellite mais le vaisseau Progress reste dépendant, pour rejoindre l'ISS, de la position de la station orbitale par rapport à la Terre au moment du lancement, qui le force à effectuer un nombre plus ou moins élevé d'orbites avant de pouvoir s'amarrer.

Samedi, à quelques secondes de la fin du compte à rebours, une «commande automatique d'extinction des moteurs» avait été initialisée, a indiqué Roskosmos dans un communiqué, une situation similaire au lancement manqué d'octobre 2017.

Les causes de cet incident n'ont pas encore été rendues publiques par l'agence spatiale russe, qui a lancé une enquête.

Selon les agences de presse russes, qui citent des sources au sein de l'industrie aérospatiale, les ordinateurs de bord de la fusée Soyouz ont dû être remplacés.

Six astronautes sont actuellement en orbite à 400 kilomètres au-dessus de la Terre sur la station orbitale.

Le commandant de bord est le cosmonaute russe Alexandre Missourkine. Il est accompagné d'un compatriote, Anton Chkaplerov, de trois Américains (Joe Acaba, Mark Vande Hei, Scott Tingle) et d'un Japonais, Norishige Kanai.

Source: agences et rédaction

13-02-2018 | 14:06
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut