ŒIL SUR L'ENNEMI Infos d’ALAHED:Un historien sioniste: «Israël» envisage d’occuper la Mecque

Please Wait...

Un historien sioniste: «Israël» envisage d’occuper la Mecque

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 8 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

L'Imam Khomeiny a eu raison lorsqu'il avait défini «Israël» comme «une cellule cancéreuse». Cette dénomination est incontestablement traduite dans les actes de l'entité sioniste qui ne cesse d'envahir des terres sous des prétextes, des arguments et des légendes sans fondement.

En effet, les ambitions sionistes ne sont pas limitées à l'extension vers Al-Qods et la Palestine, mais les dépassent, mettant la «Qibla» des Musulmans comme objectifs. La terre sainte de la Mecque est dans le collimateur d'«Israël» comme a révélé l'historien sioniste Avy Libken dans son ouvrage (Le retour à la Mecque).

L'ouvrage en question trace de nouvelles frontières à l’entité sioniste. Selon l'écrivain, la nouvelle frontière est en harmonie avec «le principe de la récupération des terres des Israéliens, qui  sont les autochtones de la péninsule arabe». Ainsi, selon l'historien sioniste, «le retour des juifs à la Mecque, cette terre promise», devient un droit.

L'écrivain qui était un officier dans les services de renseignements, indique dans son ouvrage «Les frontières de l'Etat juif», dont la Palestine ne constitue que la partie nord, que cet état s'étend du Liban vers le désert (l'Arabie) et de la Méditerranée vers l'Euphrate. Libken appelle de ce fait, se basant sur les prophéties de «la Bible», les Chrétiens et les Juifs à s'unir pour récupérer la Mecque. Cette ville sainte pour les deux religions.

Libken considère que les mouvements de contestation en Arabie doivent être exploités par «Israël» pour réaliser ses objectifs. Il précise ses propos dans plusieurs interviews. Il affirme que le «Printemps arabe» arrivera sans aucun doute en Arabie, qui sollicitera la protection des États-Unis et d'«Israël». Une demande qui sera une chance pour les Juifs de prendre le contrôle de la Mecque, au moment où l'entité sioniste se pose en tant que sauveur des Saouds.

Il parait que les spéculations de Libken ne sont pas à écarter, à l'ombre des mouvements de protestation émergeant récemment en Arabie.

L'écrivain opposant saoudien, Fouad Ibrahim a indiqué à Al-Ahednews, que les allégations de Libken ne sont point étrangères à l'entité sioniste, marquée par la tendance au colonialisme.

«Les polémiques qui ne vont pas au-delà de la rhétorique, provoquées par la cupidité d'Israël à l'égard des ressources pétrolières du monde arabe et de ses vestiges juives et islamiques, peuvent être contenues. Mais si ces discours se transforment en projet, il faut sonner l'alarme dans tous les pays islamiques», a indiqué M. Ibrahim.

En réponse à une question sur la contribution de la normalisation des relations israélo-saoudienne dans les approches israéliennes, M. Ibrahim a estimé que la normalisation et le climat médiatique créé par certains médias du Golfe, sont des soutiens à de telles idées colonialistes. Il qualifie cet indice de «dangereux», puisque l'Arabie Saoudite et les pays du Golfe aident «Israël» et lui permettent de se repositionner à sa guise dans le Moyen Orient.

En effet, la communication entre l'Arabie et l'entité sioniste remonte à une longue date, comme ont révélé des documents confidentiels publiés par Wikileaks.

Ces documents font état de la fermeté des relations entre les deux parties dans tous les domaines, économique, politique, commercial, et même des renseignements.

La confiance de l'Arabie en «Israël» l'a même poussée à placer le pétrole de la Mer rouge sous la protection de cette entité. Ces faits ont été évoqués par Alexandre Play dans le «Jérusalem Quarterly».

«Le pétrole exporté à partir des ports saoudiens, une fois arrivé au large de la mer, la direction de la cargaison est changée pour qu'elle se dirige vers les ports israéliens, après la falsification des documents officiels. Ce scenario a eu lieu depuis les années 90 et dure jusqu'à l'heure actuelle», a-t-il écrit.

De surcroit, les documents publiés par Wikileaks ont affirmé que des personnalités saoudiennes influentes avaient entamé un discours public, jugeant qu'«Israël» ne fait plus partie de la liste des ennemis de l'Arabie Saoudite, mais qu'il est devenu plutôt un allié non-officiel. Des discours qui se sont plus tard développés en initiatives saoudiennes pour le rapprochement avec «Israël», en 2008. Des initiatives qui se poursuivent jusqu'à l'heure actuelle.

Le projet réussira-t-il?

Le chef du mouvement Ansarallah, sayed Abdel Malak Badreddine Al-Houthi avait mis en garde, à plusieurs reprises, contre les plans sionistes, visant à mettre la main sur la Mecque et la Médine. Il avait même affirmé que c'est une question de temps. Pour sa part, «Israël» prépare le climat propice à la réalisation de ses objectifs, profitant du laxisme de certains pays arabes. Sayed Al-Houthi n'a pas manqué d'exhorter le monde arabe à affronter l'entité sioniste, soulignant que l'obédience aux sionistes est un facteur essentiel dans la réalisation des objectifs de l'entité sioniste colonialiste.

Le projet jugé périlleux à long terme par sayed Al-Houthie, est selon Fouad Ibrahim, toujours indistinct.

Selon M. Ibrahim, l'entité israélienne souffre actuellement d'une insuffisance en matière de ressources humaines, pour provoquer une telle confrontation, surtout que les conflits en Palestine et au Liban n'ont pas encore cessé.

«Après la défaite de 2006, l'ennemi sioniste n'envisage plus d'envahir les pays du voisinage comme était le cas dans le passé. L'ennemi planche actuellement sur la protection de son entité face aux mouvements de résistance qui se préparent à un projet de grande envergure pour libérer la Palestine», a-t-il expliqué.

Les Lieux saints, une ligne rouge

M. Ibrahim a ajouté toutefois que si «Israël» entamait une action pour réaliser son projet, la prise de la Mecque ne serait pas une simple question négociable. «Il n'y aura pas de tolérance si Israël porte atteinte à ce lieu saint. Une guerre mondiale éclatera. Un milliard de Musulmans défendra la Mecque et sera prêt à consentir le sacrifice», a-t-il affirmé.

«Les Musulmans qui luttent pour libérer la Palestine, et réussiront à le faire, ne tolèreront point une telle pensée diabolique. Cette dernière qui incitera les populations du monde islamique à préserver leur dignité par la force», a-t-il conclu.

Source : Al-Ahednews

 

Comments

// -0.351798