Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Une explosion dans un café de la capitale de l’Azerbaïdjan fait 2 morts et 2 blessés Reprise de l’opération anti-«Daech» dans le sud de Damas après une trêve humanitaire Catalogne: Madrid reconnaît le président, refuse de valider la composition de l’exécutif Des dépôts de munitions de l’Otan découverts à Homs, libérée des terroristes Maroc: défilé à Casablanca contre le transfert de l’ambassade US à al-Qods Le prisonnier maqdessi Aziz Oweisat tombe en martyre dans un hôpital israélien Italie: la Ligue annonce un accord sur le chef du gouvernement A al-Qods occupée, les jeûneurs boycottent les Emirats arabes unis Le Paraguay, 3e pays à inaugurer son ambassade à al-Qods occupée L’Iran restera dans l’accord si l’UE assure la compensation des pertes infligées par les sanctions US France: entre 1.500 et 2.500 manifestants pro-palestiniens rassemblés à Strasbourg «Israël» reconnaît la puissance des missiles yéménites Irak: Le président US cherche à piller les richesses du Moyen-Orient, dit Jaafari Accord nucléaire: l’Iran juge les promesses de l’UE insuffisantes Venezuela: Maduro réélu jusqu’en 2025 Rohani: L’Iran a déjoué un complot américain majeur Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les Etats-Unis ont nommé Philip S. Goldberg comme de nouveau chargé d'affaires «intérimaire» américain à Cuba, au moment où l'administration de Donald Trump opère un durcissement de sa politique à l'encontre du pays communiste.

Un nouveau chargé d'affaires américain prend ses fonctions à Cuba.

Ce diplomate chevronné de 61 ans a pris ses fonctions le 11 février, indique l'ambassade sur son portail internet sans préciser la durée de sa mission.

Il succède à Jeffrey DeLaurentis, qui avait quitté ses fonctions en juillet dernier après avoir été un des acteurs du rapprochement annoncé fin 2014 par les présidents Barack Obama et Raul Castro.

Ce dégel s'était concrétisé par la reprise officielle des relations diplomatiques entre les deux pays en juillet 2015, mais l'arrivée au pouvoir du républicain Donald Trump et l'affaire des «attaques acoustiques», qui auraient affecté la santé de diplomates américains à La Havane, ont sérieusement refroidi les relations entre les deux pays.

Diplomate de carrière hispanophone, M. Goldberg a déjà été ambassadeur aux Philippines (2013-2016) et en Bolivie (2006-2008), où ses fins de mandats avaient été mouvementées.

En 2008, il avait été expulsé de La Paz par le président socialiste Evo Morales, grand ami de Cuba, qui l'accusait d'ingérence politique et de complot avec l'opposition conservatrice.

Et en août 2016, il avait été personnellement ciblé par de violentes insultes du président philippin Rodrigo Duterte, alors en froid avec Washington. Il a également été chef de mission au Kosovo entre 2004 et 2006.

A La Havane, il aura sous ses ordres une équipe réduite au minimum, suite à la décision de Washington de couper drastiquement ses effectifs et de suspendre les activités consulaires tant que la lumière ne serait pas faite sur les mystérieuses attaques menées contre ses diplomates entre fin 2016 et l'été 2017 à Cuba.

Selon les Etats-Unis, ces attaques d'origine inconnue ont provoqué des pertes d'audition, des troubles cognitifs et du sommeil chez 24 diplomates en poste à La Havane. Pour leur part, les autorités cubaines démentent formellement toute implication et regrettent le manque de coopération de Washington dans l'enquête.

Source: agences et rédaction

13-02-2018 | 10:53
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut