Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Sayed Nasrallah: Si vous voulez protéger le sang de vos fils, élisez la résistance qui subit toute sorte de complots US’ Une agent du Mossad recruterait de hauts dirigeants français La Ghouta orientale… Les «Casques blancs» vont-ils jouer à une nouvelle pièce de théâtre? Les armes livrées par les USA aux groupes armés syriens désormais vendues sur Internet 45 morts dans le double attentat vendredi à Mogadiscio Alaa de Bosnie Russie: le groupe national syrien de la musique participe à la cérémonie du centenaire de la fondation de l’armée L’ouverture de l’ambassade US à al-Qods au 70e anniversaire de la Nakba, une «provocation» Une provocation chimique se prépare dans la Ghouta orientale Afghanistan: au moins 18 soldats tués dans l’attaque de leur base par les talibans Des sanctions américaines contre Moscou dans les semaines à venir Nigeria: 111 élèves auraient été enlevés par les terroristes de Boko Haram Brexit: la vision britannique de sa relation avec l’UE est «pure illusion», selon Tusk HRW: les autorités devraient exonérer Nabil Rajab et le remettre en liberté Sept ans après le soulèvement populaire au Bahreïn, la lutte continue Bahreïn: Une population opprimée dans l’indifférence
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Afrique >> Afrique

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les forces de sécurité égyptiennes, qui poursuivent leur offensive dans le Sinaï, ont tué dix extrémistes et arrêté 400 suspects, dont des étrangers, a annoncé mardi l'armée dans un communiqué diffusé par la télévision publique.

Opération antiterroriste en Egypte: 400 extrémistes arrêtés au Sinaï, dont des étrangers

Sur la base des précédents communiqués, le nombre d'extrémistes tués se monterait à une quarantaine.

L’opération baptisée «Sinaï 2018» mobilise notamment l'aviation et la marine, dans et autour du Sinaï, région où la branche locale du groupe terroriste «Daech» mène régulièrement des attaques meurtrières.

Les régions du delta du Nil (nord) et du désert occidental frontalier de la Libye sont également concernées.

Ce bilan s’ajoute aux 44 morts et aux 126 terroristes arrêtés depuis le lancement de l’opération vendredi.

Vendredi, lors d’une allocution télévisée, le porte-parole de l’armée avait indiqué que cette opération visait à «renforcer le contrôle des zones frontalières et à réaliser les objectifs planifiés pour nettoyer les zones où se trouve des foyers terroristes», ce qui est notamment le cas dans le Sinaï.

La région, bordant l’entité sioniste et la bande de Gaza, est depuis longtemps un bastion pour les groupes extrémistes liés à «Al-Qaïda».

Le président Abdel Fattah al Sissi, qui brigue sa réélection en mars, a ordonné le 29 novembre dernier à l'armée d'éliminer les extrémistes dans un délai de trois mois, quelques jours après une attaque contre la mosquée Al Raoudah de Bir al Abed, dans le nord du Sinaï, qui a fait plus de 300 morts.

Source: agences et rédaction

13-02-2018 | 10:21
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut