Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Sayed Nasrallah: Si vous voulez protéger le sang de vos fils, élisez la résistance qui subit toute sorte de complots US’ Une agent du Mossad recruterait de hauts dirigeants français La Ghouta orientale… Les «Casques blancs» vont-ils jouer à une nouvelle pièce de théâtre? Les armes livrées par les USA aux groupes armés syriens désormais vendues sur Internet 45 morts dans le double attentat vendredi à Mogadiscio Alaa de Bosnie Russie: le groupe national syrien de la musique participe à la cérémonie du centenaire de la fondation de l’armée L’ouverture de l’ambassade US à al-Qods au 70e anniversaire de la Nakba, une «provocation» Une provocation chimique se prépare dans la Ghouta orientale Afghanistan: au moins 18 soldats tués dans l’attaque de leur base par les talibans Des sanctions américaines contre Moscou dans les semaines à venir Nigeria: 111 élèves auraient été enlevés par les terroristes de Boko Haram Brexit: la vision britannique de sa relation avec l’UE est «pure illusion», selon Tusk HRW: les autorités devraient exonérer Nabil Rajab et le remettre en liberté Sept ans après le soulèvement populaire au Bahreïn, la lutte continue Bahreïn: Une population opprimée dans l’indifférence
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Palestine

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le procès de la jeune Palestinienne Ahed Tamimi, arrêtée après la diffusion d'une vidéo où elle frappe des soldats israéliens dans son village, s'ouvre ce mardi, où elle sera jugée devant un tribunal militaire.

Initialement son procès devait s'ouvrir le 31 janvier. Il a été une première fois reporté au 6 février, puis une fois de plus au 13 février.

Agée de 17 ans, Ahed Tamimi a été arrêtée le 19 décembre à la suite d'une vidéo devenue virale la montrant en train de frapper des soldats israéliens dans son village de Nabi Saleh, en Cisjordanie occupée.

Sa mère Narimane et sa cousine Nour, qui apparaissent aussi dans la vidéo, ont été arrêtées le lendemain.

Alors que Nour Tamimi a été relâchée sous caution, la “justice militaire israélienne” a décidé de maintenir Ahed Tamimi et sa mère en détention jusqu'à leur procès. Nariman Tamimi sera également jugée à partir du 6 février, a dit leur avocate.

Les organisations de défense des droits de l'Homme et l'Union européenne ont exprimé leur préoccupation devant le cas de cette adolescente.

Le bureau du Haut-Commissaire de l'ONU pour les droits de l'Homme a souligné que, selon les normes internationales, un enfant ne devait être détenu qu'en dernier recours.

La vidéo a été tournée dans le village de Nabi Saleh devant la maison des Tamimi dans un contexte d'affrontements quasi quotidiens entre émeutiers palestiniens et forces d’occupation  israélienne, suite à la décision du président américain Donald Trump le 6 décembre de reconnaître al-Qods occupée (Jérusalem) comme capitale d'”Israël”.

Source : agences et rédaction

13-02-2018 | 09:08
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut