Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Sayed Nasrallah: Si vous voulez protéger le sang de vos fils, élisez la résistance qui subit toute sorte de complots US’ Une agent du Mossad recruterait de hauts dirigeants français La Ghouta orientale… Les «Casques blancs» vont-ils jouer à une nouvelle pièce de théâtre? Les armes livrées par les USA aux groupes armés syriens désormais vendues sur Internet 45 morts dans le double attentat vendredi à Mogadiscio Alaa de Bosnie Russie: le groupe national syrien de la musique participe à la cérémonie du centenaire de la fondation de l’armée L’ouverture de l’ambassade US à al-Qods au 70e anniversaire de la Nakba, une «provocation» Une provocation chimique se prépare dans la Ghouta orientale Afghanistan: au moins 18 soldats tués dans l’attaque de leur base par les talibans Des sanctions américaines contre Moscou dans les semaines à venir Nigeria: 111 élèves auraient été enlevés par les terroristes de Boko Haram Brexit: la vision britannique de sa relation avec l’UE est «pure illusion», selon Tusk HRW: les autorités devraient exonérer Nabil Rajab et le remettre en liberté Sept ans après le soulèvement populaire au Bahreïn, la lutte continue Bahreïn: Une population opprimée dans l’indifférence
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Un haut responsable du ministère irakien de l'Intérieur a affirmé que le chef du groupe «Daech» était vivant et soigné dans un hôpital de campagne dans le nord-est de la Syrie après avoir été blessé dans des raids aériens.

Le chef de «Daech» est vivant et soigné dans le nord-est syrien, selon un responsable irakien

«Nous avons des informations indubitables et des documents de sources au sein de l'organisation terroriste selon lesquelles (Abou Bakr) al-Baghdadi est toujours vivant et se cache dans la (région de la) Jaziré», a déclaré le directeur général du département du Renseignement et du Contre-terrorisme, Abou Ali al-Basri, cité lundi par le quotidien gouvernemental As Sabah.

Des membres de «Daech» sont encore présents dans cette région du nord-est de la Syrie, grande plaine désertique à la lisière de l'Irak.

Selon le responsable irakien, le chef terroriste «souffre de blessures, de diabète et de fractures au corps et aux jambes qui l'empêchent de marcher sans assistance». Ces blessures «seraient dues à des raids aériens contre les fiefs de l'EI en Irak».

Les autorités irakiennes ont publié la semaine dernière une liste de «dirigeants terroristes recherchés internationalement» à la tête desquels le «calife» autoproclamé de «Daech» apparaît sous son vrai nom, Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Badri al-Samarraï, né en 1971.

Le 16 juin, la Russie avait dit avoir probablement tué Abou Bakr al-Baghdadi dans un raid fin mai de son aviation près de Raqqa en Syrie. Elle avait ensuite souligné qu'elle continuait de vérifier s'il était bien mort.

Le 1er septembre, un haut responsable militaire américain avait affirmé que le chef de «Daech» était sans doute encore en vie et se cachait probablement dans la vallée de l'Euphrate, dans l'est de la Syrie.

Source : agences et rédaction

12-02-2018 | 15:43
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut