ACTUALITÉSAsieAsie Infos d’ALAHED:Washington et Séoul n’excluent pas des discussions avec Pyongyang

Please Wait...

Washington et Séoul n’excluent pas des discussions avec Pyongyang

folder_openAsie access_timedepuis 8 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

La Corée du Sud a annoncé lundi qu'elle essaierait d'organiser des réunions supplémentaires pour les familles séparées par la guerre de Corée et à faire baisser la tension avec la Corée du Nord comme premières mesures préparatoires à un éventuel sommet entre les deux Corées.

Washington et Séoul n'excluent pas des discussions avec Pyongyang.

Cette annonce, publiée dans un communiqué du ministère sud-coréen de la Réunification, intervient à l'issue d'une visite de trois jours d'une délégation de la Corée du Nord aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

La délégation a transmis une invitation au président sud-coréen Moon Jae-in à se rendre à Pyongyang pour des discussions.

«La visite montre la forte volonté de la Corée du Nord d'améliorer les relations intercoréennes et que Pyongyang peut prendre des mesures courageuses et sans précédent si cela est considéré comme nécessaire», indique le ministère de la Réunification.

«S'il y a certains progrès pour établir les conditions de la dénucléarisation, un vrai progrès dans les relations intercoréennes deviendra possible», ajoute le communiqué sans autre précision.

Dans un entretien accordé au Washington Post dimanche à bord de l'avion le ramenant aux Etats-Unis, le vice-président américain Mike Pence indique que les Etats-Unis et la Corée du Sud se sont mis d'accord sur les termes de leur engagement diplomatique envers la Corée du Nord, avec, à terme, des discussions en direct avec Washington sans condition préalable.

Une «pression maximale» continuera parallèlement à être mise sur Pyongyang, souligne Mike Pence.

«L'idée est que la pression ne sera pas levée jusqu'à ce que (la Corée du Nord) fasse quelque chose que l'alliance estime être une étape significative vers la dénucléarisation», a déclaré Mike Pence au journaliste du Washington Post, avant d’ajouter: «Aussi, la campagne de pression maximale va se poursuivre et s'intensifier. Mais si vous voulez parler, on parlera».

Source: agences et rédaction

Comments

// 0.033227