Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Liban: Nabih Berri réélu à la tête du Parlement Iran: la politique US risque de «mettre davantage en danger» la région (Le Drian) Washington n’a pas de véritable intention de retirer ses troupes de la Syrie (vice-ministre syrien des AE) La Palestine rejoint la Convention sur l’interdiction des armes chimiques Le Premier ministre français annule sa visite en “Israël” Damas accuse la coalition US d’avoir délibérément bombardé les champs de pétrole en Syrie Mali: deux villageois âgés tués par des terroristes présumés L’Iran n’attendra la permission d’aucune puissance pour développer ses capacités de défense La Corée du Nord autorise des reporters du Sud à couvrir la destruction d’un site nucléaire Irak: un terroriste belge condamné à mort pour appartenance à “Daech” Le Venezuela annonce l’expulsion du chargé d’affaires américain à Caracas L’Arabie poursuit sa campagne de répression à l’encontre de militants des droits de la femme Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Afrique >> Afrique

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

L'armée égyptienne a annoncé lundi la mort de douze combattants extrémistes présumés dans le cadre d'une opération lancée vendredi dans le Sinaï, à un peu plus d'un mois de l'élection présidentielle.

Égypte: l'armée poursuit son offensive dans le Sinaï, «Daech» menace de riposter

La veille, l'armée avait déclaré que 16 extrémistes présumés avaient trouvé la mort au cours des deux premiers jours de l'offensive.

Cette campagne vise à écraser l'insurrection d'ici la fin du mois de février, en vertu d'un calendrier fixé par le président Abdel Fattah al-Sissi, qui brigue sa réélection en mars.

Quatre-vingt-douze suspects ou personnes recherchées pour des infractions ont également été arrêtés et 60 cibles liées aux groupes armés ont été détruits par l'aviation, a ajouté l'armée dans son communiqué lundi, cité par la télévision publique.  

Depuis vendredi, des caches, des dépôts d'armes et des véhicules utilisés par les terroristes ont été détruits dans les raids, menés principalement dans le Sinaï, mais également dans le delta du Nil et dans le Désert occidental.

L'armée de l'air, l'armée de terre et la marine, ainsi que la police et les garde-frontières, participent à l'opération.

Abdel Fattah al-Sissi a ordonné le 29 novembre dernier à l'armée d'éliminer les terroristes dans un délai de trois mois, quelques jours après une attaque contre la mosquée Al Raoudah de Bir al-Abed, dans le nord du Sinaï, qui a fait plus de 300 morts.

Les insurgés extrémistes attaquent régulièrement les forces de sécurité depuis 2013 et l'éviction par l'armée, qui était alors dirigée par Sissi, du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, apparemment par le groupe «Province du Sinaï» de «Daech», semble montrer des extrémistes masqués en train d'exécuter des militaires et des civils qu'ils accusent de collaborer avec les forces de l'ordre.

Un membre du groupe «Province du Sinaï» demande aux Egyptiens de ne pas voter le mois prochain, et appelle les extrémistes à «détruire leur jour de polythéisme, répandre leur sang, à commencer par celui de leurs dirigeants».

L'authenticité et la date de la vidéo, qui dure 23 minutes, n'ont pu être certifiées, mais une référence au communiqué de l'armée égyptienne suggère qu'une partie au moins de l'enregistrement a été réalisée après le début de l'opération de sécurité.

Source: agences et rédaction

12-02-2018 | 09:50
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut