Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le gouvernement des États-Unis aurait de moins en moins de temps pour freiner l’évolution du programme nucléaire nord-coréen. Sinon Pyongyang obtiendrait la possibilité de porter une frappe sur les États-Unis, estime le directeur de la CIA.

Les USA n’ont que quelques mois pour prévenir une frappe nord-coréenne, dit la CIA

Les États-Unis n'auraient que quelques mois afin de prévenir une frappe nucléaire nord-coréenne, a déclaré lundi le directeur de la CIA Mike Pompeo dans une interview à la chaîne de télévision CNBC.

Interrogé sur le délai dont Kim Jong-un aurait besoin avant d'obtenir la possibilité de porter une frappe sur les États-Unis, Pompeo a répondu: «une poignée de mois».

La porte-parole lui a rappelé que la CIA avait déjà fait le même pronostic il y a quelques mois.

«C'est vrai. Je voudrais avoir la possibilité de dire maintenant que nous avons encore un an. Le gouvernement des États-Unis travaille diligemment afin de prolonger ce délai», a indiqué le directeur de la CIA.

Mike Pompeo a également répété qu'il comptait sur le soutien de la Russie et de la Chine dans l'application des sanctions imposées par l'ONU contre la Corée du Nord.

Auparavant, plusieurs responsables des services américains du renseignement avaient avoué avoir échoué à prédire la rapidité de l'évolution du programme nucléaire nord-coréen.

L'année dernière la Corée du Nord a effectué plusieurs essais de missiles balistiques et son sixième test nucléaire. Le Conseil de Sécurité de l'ONU a, à trois reprises, renforcé le régime de sanctions imposées contre Pyongyang en réponse à l'évolution de son programme nucléaire et balistique.

Source: agences et rédaction

23-01-2018 | 09:28
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut