LE HEZBOLLAHSGRésumés des discours Infos d’ALAHED:Sayed Nasrallah: L’ennemi israélien doit prendre très au sérieux les menaces de l’Etat libanais

Please Wait...

Sayed Nasrallah: L’ennemi israélien doit prendre très au sérieux les menaces de l’Etat libanais

folder_openRésumés des discours access_timedepuis 9 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

L'équipe du site

A l'occasion du quarantième jour du décès de hajj Fayez Moughniyeh, le père des martyrs Imad, Fouad et Jihad, le secrétaire général du Hezbollah sayed Hassan Nasrallah a prononcé le discours suivant:

"Que la paix de Dieu soit sur vous, sur son Messager, ses compagnons et sa famille. Je renouvelle mes condoléances pour la famille du grand défunt hajj abou Imad, à sa femme, et à ses proches. Je prie Dieu pour le réunir auprès du prophète et de tous les élus. Mes condoléances aux familles des martyrs de Qouneitra qui ont trouvé la mort lors de l'assaut israélien sur cette région. Nous avons le devoir de reconnaitre la grande faveur offerte par ces martyrs au peuple et l'Etat Libanais. Lorsqu'un responsable libanais s'exprime sur la sécurité dans le pays, et lorsqu'on parle de la grande défaite des groupes terroristes dans la région, nous devons citer les sacrifices de ces martyrs qui ont consenti leurs âmes pour ces exploits, tout comme les combattants et les soldats qui résistent et défendent les terres sur toute l'étendue de la région.

«L’explosion de Saida est un début grave de possibles attentats israéliens au Liban»

Je voudrais parler de trois sujets: je vais évoquer la vie et la génération d'abou Imad,  la situation au Liban, et enfin la situation régionale. Hajj Abou Imad est connu pour sa modestie, sa patience, son humilité. Tout le monde le connait ainsi. Hajj Abou Imad et sa femme ont passé leurs jours à endurer les souffrances et les épreuves, eux qui ont perdu tous leurs fils.

Ceci est un cas exceptionnel, et reflète l'ampleur de la patience et de la ténacité.

Abou Imad a l'âge de mon père, il appartient à cette génération. C'est la génération des travailleurs sérieux et assidus qui ont souffert de la pauvreté et de la misère. On ne peut que larmoyer en entendant les récits de leur vie dure. On nous raconte comment nos pères ont quitté leurs villages et sont venus installer dans les banlieues de misère à Beyrouth. On nous parle des travaux difficiles jour et nuit et des endurances pour assurer une vie digne à leurs fils. Hommes et femmes travaillaient ensemble pour subvenir aux besoins de leurs familles. Ils sont de véritables moujahidines, qui ont assumé de grandes responsabilités.

Abou Imad fut parmi les hommes qui ont tant travaillé et enduré. Ils étaient de véritables éducateurs pour leurs fils. C'est grâce à leur éducation que les générations suivantes ont préservé les préceptes et les valeurs. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas  avec le développement des communications. De nos jours, si les parents et leurs fils s'installent ensemble, ils ne communiquent pas. Ils passent leur temps à utiliser les tablettes. Dans l'avenir, nous assisterons à des familles complètement disloquées si les parents ne jouent pas leurs rôles en ce sens.

A l'époque de Hajj Abou Imad, le sens du sacrifice et de résistance a été fortement inculqué à nos fils. C'est ainsi que Hajj Abou Imad a offert tous ses fils et son petit-fils comme martyrs pour la défense de la patrie.

Lorsque Hajj Abou Imad est décédé, sa famille a voulu l'inhumer dans la banlieue Sud de Beyrouth pour se recueillir à sa tombe tous les jours. Mais, par souci de rattacher ses neveux à leur village, Hajj Abou Imad a recommandé dans son testament d'être enterré au sud, dans son village.

Cette génération est soucieuse de laisser les jeunes attachés à leurs terres, et nous devons tous travailler pour que nos fils demeurent attachés à leurs villages.

Ceci a une dimension culturelle, émotionnelle, mais aussi démographique. L'Etat doit planifier pour diminuer le taux de la surpopulation dans la ville et ses banlieues en encourageant les habitants à retourner à leurs villages. Cette explosion démographique renferme des dangers moraux et économiques. Mais ceci nécessite des opportunités de travail et des moyens de transport pour faciliter ce retour. L'Etat et les sociétés civiles doivent travailleur ensemble pour cet objectif.

Le Liban est une grande ville, si l'on traite le problème des transports, la qualité de vie des Libanais changera considérablement.

Sur le plan libanais: ces dernières semaines, des accusations US connues accusent le Hezbollah de trafic de drogue. Et l'on parle d'une commission d'enquête US qui est venue ou pas encore au Liban pour enquêter sur cette question. Je vous le dis clairement: ces accusations sont injustes, infondées et irréalistes. Le Hezbollah respecte les règles religieuses qui prohibent le trafic de drogue même au niveau de l'ennemi. Il est prohibé de vendre de la drogue dans la société sioniste dans le but de la détruire.

Le Hezbollah ne pratique même pas le commerce licite ni les investissements. Nous avons pris la décision de ne pas entreprendre des transactions commerciales pour plusieurs raisons, dont les sanctions US. Nos fonds et notre argent nous suffisent à peine pour financer nos projets et nos travaux dans la région. Le Hezbollah n'a pas d'argent à investir dans le commerce. Bon, il existe des commerçants proches du Hezbollah qui travaillent à titre personnel mais le Hezbollah n'a délégué personne pour parler en son nom, ou de faire des investissements pour son propre compte. La question de la drogue entre dans le cadre de la déformation du Hezbollah. Feltmann avait admis que l'ambassade US au Liban a dépensé 500 millions de dollars pour ternir l'image du Hezbollah. Tous leurs efforts ont été vains. Le Hezbollah a enfin été qualifié du groupe qui a combattu le plus efficacement le terrorisme. Comment vont-ils nous accusés de terroristes? Ils ont décidé de nous taxer de "groupe criminel". Que la justice US forme une commission d'enquête et qu'elle vienne enquêter. Je suis certain que les Américains cherchent par tous les moyens de nous placer sur la liste des groupes criminels.

Nous sommes sûrs de notre façon de travailler. Contrairement, qu'ils aillent faire des enquêtes sur la sale besogne de la CIA qui détruit des sociétés entières par la drogue.

A la frontière libanaise avec la Palestine occupée, il existe treize points controversés. L'ennemi a informé la FINUL de son intention de construire un mur dans ces zones. L'armée libanaise s'est dit prête à faire face au projet de l'ennemi. En ce jour, et en cette occasion, j'appelle les Israéliens à prendre les menaces de l'Etat libanais au sérieux. Le Liban sera uni derrière son armée pour défendre la patrie, et la résistance fera son devoir.

Concernant la normalisation avec l'ennemi à la lumière des derniers incidents, j'appelle le Parlement à mener des débats sur la forme de la normalisation avec l'ennemi israélien. Le Liban doit appliquer et respecter son engagement de rejeter la normalisation avec l'ennemi. Demain, on verra des cas de normalisation sous le titre de l'art et du cinéma.

De nombreux libanais ne tolèreront pas de voir certains Libanais aller et venir en "Israël". Respectez l'engagement du pays de ne pas traiter avec l'ennemi. On nous dit jour et nuit que "le Liban est engagé dans les résolutions de la Ligue arabe". Mais parmi ces résolutions figurent le boycott d'Israël et le rejet de toute forme de normalisation.

Par exemple, la commission de boycott arabe, qui opère dans le cadre de la ligue arabe, a placé le réalisateur US nommé Steven Alain Spielberg sur la liste noire parce qu'il a affiché son soutien à l'offensive israélienne contre le Liban en 2006. Il a même versé 1 million de dollars de son propre argent pour soutien à Israël. Donc, quand vous diffusez son film dans les cinémas de Beyrouth, vous payez de l'argent au profit d'Israël. Nous rejetons cette décision, rectifiez vos informations, et nous souhaitons le traitement de ce problème. Nous ne sommes pas contre l'art, ni contre les médias, ne confondez pas les choses. La décision officielle libanaise de boycotter Israël doit être respectée.

Pour ce qui est de l'explosion à Saïda, tous les indices montrent que c'est l'ennemi israélien qui en est responsable. Quand cette information sera confirmée, nous souhaitons que tout le monde considère que ce qui a eu lieu est très dangereux. Depuis un long temps, Israël n'a effectué d'attaque sécuritaire sur le sol libanais. c'est un début dangereux. Maintenant nous avons commencé  à comprendre les raisons des réunions sécuritaires du cabinet israélien. Est-il permis qu'Israël recommence ses attaques sur le sol libanais? c'est un sujet qu'on ne peut prendre à la légère. Il faut une décision politique souveraine différente. Je tire la sonnette d'alarme sur cette explosion qui constitue un début dangereux. Lorsque l'enquête sera tranchée, le gouvernement libanais doit prendre les mesures nécessaires.

Si une bombe a explosé à Haïfa et qu'elle a fallu tuer un Israélien, et qu'il s'avère que le Hezbollah se tient derrière l'attaque, dites-moi quelle aurait été la riposte israélienne? Nous ne sommes pas une alternative à l'Etat.

Donc, les attaques sionistes sur le sol libanais sont un début dangereux, nous en reparlerons à la fin de l'enquête. Quant au dossier électoral, je l'aborderai plus tard dans un discours télévisé. Je voudrais juste souligner que personne ne cherche à saboter les élections. Il n'est pas bon de se lancer les accusations sur le sabotage du processus en raison de divergences sur la loi électorale.

Dans ce pays on ne peut isoler personne. Les avantages de la loi de la proportionnelle sont qu'ils permettent une juste représentativité. Nous rejetons l'isolement de qui que ce soit. Ce pays ne peut être construit que par le dialogue.

Sur la situation régionale, Tillerson a déclaré que les forces US resteront en Irak et en Syrie. Pourquoi? Vous aviez dit que vous n'avez pas l'intention de rester dans ces deux pays. Voyez l'hypocrisie US. Selon lui, les bases US auront pour mission d'interdire le retour de Daech. Pourtant, ils étaient les derniers à combattre Daech sur le terrain. J'avais dit par le passé que les Américains ont créé Daech pour chercher un prétexte pour revenir en Irak et en Syrie. Je le dis clairement: ne demandez pas à vos alliés de renforcer Daech et les takfiristes, vous ne verrez plus Daech retourner sur scène. L'Irak et la Syrie sont capables de se débarrasser de Daech sans votre présence.

Un mot sur le ton raciste de Trump qui insiste sur le concept du "terrorisme islamique". Nous refusons d'accuser les massacres US de "terrorisme chrétien", et nous appelons les chrétiens à rejeter le concept du "terrorisme islamique". Trump ne parle pas de terrorisme takfiri mais il dit "islamique", puisqu'il cherche à déformer l'image de l'Islam.

Aujourd'hui, ce dirigeant US raciste et despote se moque des Africains. Par ailleurs, l'administration US poursuit sa politique de liquidation de la cause d'al-Qods, après l'arrêt de soutien à l'UNRWA.

Nous sommes certains encore des pressions de certains régimes arabes pour pousser les Palestiniens à la capitulation. Nous misons sur le peuple palestinien, sur sa résistance, dont dernièrement les confrontations héroïques à Naplouse. Il revient aux Palestiniens de saboter le projet appelé "la transaction du siècle". En cette occasion, nous réitérons notre engagement à réaliser de nouvelles victoires, à protéger nos terres et nos frontières, tout comme al-Qods et tous nos lieux saints. Que la paix soit sur les âmes de nos martyrs.

Source : Al-Ahednews

// 0.240358