Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Une explosion dans un café de la capitale de l’Azerbaïdjan fait 2 morts et 2 blessés Reprise de l’opération anti-«Daech» dans le sud de Damas après une trêve humanitaire Catalogne: Madrid reconnaît le président, refuse de valider la composition de l’exécutif Des dépôts de munitions de l’Otan découverts à Homs, libérée des terroristes Maroc: défilé à Casablanca contre le transfert de l’ambassade US à al-Qods Le prisonnier maqdessi Aziz Oweisat tombe en martyre dans un hôpital israélien Italie: la Ligue annonce un accord sur le chef du gouvernement A al-Qods occupée, les jeûneurs boycottent les Emirats arabes unis Le Paraguay, 3e pays à inaugurer son ambassade à al-Qods occupée L’Iran restera dans l’accord si l’UE assure la compensation des pertes infligées par les sanctions US France: entre 1.500 et 2.500 manifestants pro-palestiniens rassemblés à Strasbourg «Israël» reconnaît la puissance des missiles yéménites Irak: Le président US cherche à piller les richesses du Moyen-Orient, dit Jaafari Accord nucléaire: l’Iran juge les promesses de l’UE insuffisantes Venezuela: Maduro réélu jusqu’en 2025 Rohani: L’Iran a déjoué un complot américain majeur Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Syrie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les milices kurdes des «Unités de protection du peuple» (YPG) auraient reçu la semaine dernière une série de systèmes de missiles sol-air portatifs de la part des États-Unis qui souhaitent former une nouvelle force frontalière en Syrie, selon le média arabe Al-Masdar News.

Washington souhaite former une nouvelle force frontalière en Syrie.

«Les États-Unis auraient fourni aux milices kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) une série de systèmes de missiles sol-air portatifs», a rapporté le site d'information arabe Al-Masdar News citant des sources.

Selon le média, les États-Unis auraient livré des armes à des formations kurdes syriennes dans la région d'Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie. Le transfert des armes aurait été effectué la semaine dernière dans le cadre de «l'accord secret» entre les États-Unis et les Kurdes de «l'YPG».

La coalition sous commandement américain a annoncé dimanche travailler avec ses alliés des «Forces démocratiques syriennes» (FDS) à la formation d'une nouvelle force frontalière forte de 30.000 hommes, qui devrait être en bonne partie composée de miliciens kurdes des «Unités de protection populaire» (YPG), ce qui a provoqué la colère de la Turquie.

Les «YPG» sont considérées par Ankara comme une émanation du «Parti des travailleurs du Kurdistan» (PKK), le mouvement séparatiste kurde de Turquie classé par Ankara sur la liste des organisations terroristes.

Dans la perspective de la possible opération militaire à Afrin évoquée par le président turc Recep Tayyip Erdogan, Ankara continue de renforcer ses forces à la frontière avec la Syrie, dans la province turque de Hatay, rapporte l'agence de presse turque Anadolu.

Source: agences et rédaction

16-01-2018 | 10:56
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut