Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
La Banque Centrale iranienne annonce la croissance économique du pays Damas met en garde Ankara contre une intervention militaire à Afrin La propagande terroriste continue malgré les efforts des réseaux sociaux Le WSJ présage un futur macabre pour le dollar Pyongyang prépare un défilé militaire pour la veille des JO Aide aux Palestiniens: La Belgique promet 19 millions d’euros sur 3 ans à l’UNRWA Maroc: poursuite de la contestation dans une ancienne ville minière Faits honteux du programme d’armement des groupes armés syriens par la CIA Londres va augmenter de 44,5 millions de livres sa contribution financière à Calais Nucléaire iranien: le patron de l’ONU défend l’accord que Donald Trump veut durcir Washington admet que l’Iran connait ses plus forts moments, assure le vice-ministre iranien des AE GB: les députés adoptent la loi de retrait de l’UE «L’ambassade US en Israël ne sera pas transférée à Jérusalem cette année», dit Trump Commandant en chef de l’armée: «Nous sommes prêts à riposter à toute agression israélienne» «Israël» maintient Ahed al-Tamimi en détention jusqu’à son procès Six bombardiers nucléaires US dépêchés vers la péninsule coréenne Le Bitcoin perd un quart de sa valeur en 24h Aide aux Palestiniens: le gel US «vise à liquider la question des réfugiés», dénonce la LA Lors d’un entretien avec Berry, Rohani salue «les liens solides avec le Liban» Juncker «aimerait bien» que le Royaume-Uni revienne dans l’UE après le Brexit Familles de terroristes en Syrie: plainte contre la France pour «détention arbitraire» L’Inde et «Israël» ont établi une liaison aérienne via l’espace aérien saoudien Gel de l’aide américaine aux Palestiniens: l’UNRWA dans sa pire crise Collisions: procédure pour «homicide par négligence» contre deux commandants de l’US Navy Toute activité sur Twitter enregistrée, messages privés compris
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Une enquête a été ouverte par le Pentagone sur une vidéo controversée qui fait le tour du web. Sur celle-ci, on y voit ce qui semble être un soldat américain, tirer sur un civil afghan, au volant d’un camion.

Afghanistan: Scandale autour d'une vidéo montrant un soldat US tirer sur un civil

La vidéo ne dure que trois minutes, avec en fond sonore une musique hip-hop. Le tout est un montage de séquences apparemment filmées par des caméras montées sur des casques et montrant des soldats des forces spéciales à l’œuvre en Afghanistan.

On y voit un véhicule blindé doublant un camion sur une route de campagne, puis le bras d’une personne portant des gants et une tenue de camouflage pointer un fusil sur le camion. L’image suivante montre la vitre du conducteur éclatée sans montrer ce qui arrive au chauffeur.

Une vidéo qui écorne l’image des soldats

«La vidéo amateur mise en ligne sur un site public nous inquiète beaucoup», a indiqué le commandement militaire américain pour le Moyen-Orient, le commandement central (CENTCOM), dans un communiqué.

«La vidéo en question n’est ni officielle, ni autorisée, ni représentative du professionnalisme des soldats du Commandement central», ajoute le communiqué. «Nous ouvrons une enquête sur cette vidéo et nous prendrons les mesures appropriées à l’issue de cette enquête».

Selon le site Politico, la vidéo a été mise en ligne sur YouTube sous le titre : «Happy Few Ordnance Symphony» (Symphonie pour quelques armes). Elle a été rapidement retirée mais reste visible sur d’autres sites.

Des images postérieures à l’élection de Trump

Le commandant du CENTCOM, le général Joe Votel, a indiqué avoir visionné la vidéo. «Je suis déçu, et je crains que le peuple américain, nos partenaires de la coalition internationale, le gouvernement afghan et le peuple afghan en tirent la conclusion que les soldats américains sont insensibles et indifférents aux horreurs de la guerre et aux souffrances des innocents piégés par ce conflit», a-t-il indiqué dans un communiqué.

D’autres séquences de la vidéo montrent des soldats tirant à la mitrailleuse sur des immeubles et dans la campagne, et des commandos effectuant des tirs de mortiers ou lançant des roquettes. À aucun moment on ne voit un combattant ennemi.

Un des soldats a fixé un autocollant «Trump» sur le blindage qui le protège, signe que la vidéo a été tournée récemment.

Source : AFP

12-01-2018 | 14:39
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut