Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
La Banque Centrale iranienne annonce la croissance économique du pays Damas met en garde Ankara contre une intervention militaire à Afrin La propagande terroriste continue malgré les efforts des réseaux sociaux Le WSJ présage un futur macabre pour le dollar Pyongyang prépare un défilé militaire pour la veille des JO Aide aux Palestiniens: La Belgique promet 19 millions d’euros sur 3 ans à l’UNRWA Maroc: poursuite de la contestation dans une ancienne ville minière Faits honteux du programme d’armement des groupes armés syriens par la CIA Londres va augmenter de 44,5 millions de livres sa contribution financière à Calais Nucléaire iranien: le patron de l’ONU défend l’accord que Donald Trump veut durcir Washington admet que l’Iran connait ses plus forts moments, assure le vice-ministre iranien des AE GB: les députés adoptent la loi de retrait de l’UE «L’ambassade US en Israël ne sera pas transférée à Jérusalem cette année», dit Trump Commandant en chef de l’armée: «Nous sommes prêts à riposter à toute agression israélienne» «Israël» maintient Ahed al-Tamimi en détention jusqu’à son procès Six bombardiers nucléaires US dépêchés vers la péninsule coréenne Le Bitcoin perd un quart de sa valeur en 24h Aide aux Palestiniens: le gel US «vise à liquider la question des réfugiés», dénonce la LA Lors d’un entretien avec Berry, Rohani salue «les liens solides avec le Liban» Juncker «aimerait bien» que le Royaume-Uni revienne dans l’UE après le Brexit Familles de terroristes en Syrie: plainte contre la France pour «détention arbitraire» L’Inde et «Israël» ont établi une liaison aérienne via l’espace aérien saoudien Gel de l’aide américaine aux Palestiniens: l’UNRWA dans sa pire crise Collisions: procédure pour «homicide par négligence» contre deux commandants de l’US Navy Toute activité sur Twitter enregistrée, messages privés compris
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Afrique >> Afrique

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Plus de 300 personnes ont été arrêtées ces dernières 24 heures en Tunisie, où des heurts entre manifestants et policiers ont eu lieu pour la troisième nuit consécutive, ont indiqué jeudi les autorités, portant à plus de 500 le nombre d'interpellations en deux jours.

Tunisie: 3e nuit de heurts, plus de 300 arrestations.

Les troubles, alimentés par une grogne sociale, ont éclaté lundi alors que s'approche le septième anniversaire de la révolution tunisienne, qui réclamait travail et dignité et a chassé du pouvoir le dictateur Zine el Abidine Ben Ali le 14 janvier 2011.

Mercredi, 328 personnes ont été arrêtées pour des vols, pillages, incendies volontaires et blocages de route commis au cours des derniers jours, a indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Khalifa Chibani, selon qui «l'intensité des violences» a toutefois «diminué par rapport aux jours précédents». Mardi, 237 personnes avaient déjà été interpellées, selon la même source.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, des heurts ont de nouveau eu lieu dans plusieurs villes du pays, dont Siliana (nord-ouest), Kasserine (centre) et à Tebourba, à 30 km à l'ouest de Tunis.

Des jeunes ont jeté des pierres et des cocktails Molotov sur les forces de l'ordre à Siliana, et tenté de s'introduire dans un tribunal, a constaté un correspondant de l'AFP.

La police avait riposté par des tirs de grenades lacrymogènes.

Des échauffourées ont également eu lieu dans certains quartiers de Tunis.

A Kasserine, une région défavorisée, des jeunes ont tenté de bloquer les routes avec des pneus en feu et ont jeté des pierres sur des agents sécuritaires, selon un correspondant de l'AFP.

Plusieurs dizaines de manifestants sont aussi descendus dans la rue à Tebourba, où a été enterré mardi l'homme décédé lors de heurts dans la nuit de lundi.

La police a riposté par des tirs massifs de lacrymogène, a indiqué un habitant.

Le principal poste de police de Thala (nord) a été incendié, a encore indiqué M. Chibani, ajoutant que 21 policiers avaient été blessés à travers le pays.

Aucun bilan d'éventuels blessés parmi les protestataires n'a pu être obtenu.

Ces troubles font suite à des manifestations pacifiques contre la hausse des prix.

La grogne sociale persistante face au marasme économique et à une inflation en hausse a été exacerbée par l'entrée en vigueur d'un budget comprenant des hausses d'impôts et de taxes.

Les militants de la campagne «Fech Nestannew» (Qu'est-ce qu'on attend, ndlr), qui réclame une révision de la loi de finances 2018, ont appelé à manifester massivement vendredi.

Source: agences et rédaction

11-01-2018 | 11:48
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut