Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

La visite médicale Donald Trump prévue en fin de semaine ne comportera pas d'examen psychiatrique, a affirmé lundi la Maison Blanche au moment où certains de ses détracteurs s'interrogent ouvertement sur la santé mentale du président américain.

Pas d'examen psychiatrique lors de la visite médicale de Trump.

«Non», a simplement répondu Hogan Gidley, porte-parole de l'exécutif américain à bord d'Air Force One, sans autres précisions. «Il est vif comme l'éclair», a-t-il assuré.

Le président américain, âgé de 71 ans, sera examiné vendredi à l'hôpital militaire de Walter Reed, dans la proche banlieue de Washington, et les résultats de cette visite seront rendus public, a assuré la Maison Blanche.

Durant la campagne, Trump avait publié un courrier de son médecin affirmant qu'il était «en excellente santé».

C'est le même médecin, Harold Bornstein, qui avait publié fin 2015 une lettre de quatre paragraphes décrivant, en termes enthousiastes, l'état de santé du magnat de l'immobilier.

«S'il est élu, je peux affirmer sans équivoque que M. Trump sera l'individu en meilleure santé jamais élu à la présidence», n'avait-il pas hésité à écrire.

Piqué au vif par les interrogations sur ses aptitudes mentales relayées dans un livre polémique sur sa présidence, Donald Trump a vanté ce weekend sur Twitter ses facultés intellectuelles, se qualifiant de «génie très stable».

Source: agences et rédaction

09-01-2018 | 15:01
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut