Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Sayed Nasrallah: Si vous voulez protéger le sang de vos fils, élisez la résistance qui subit toute sorte de complots US’ Une agent du Mossad recruterait de hauts dirigeants français La Ghouta orientale… Les «Casques blancs» vont-ils jouer à une nouvelle pièce de théâtre? Les armes livrées par les USA aux groupes armés syriens désormais vendues sur Internet 45 morts dans le double attentat vendredi à Mogadiscio Alaa de Bosnie Russie: le groupe national syrien de la musique participe à la cérémonie du centenaire de la fondation de l’armée L’ouverture de l’ambassade US à al-Qods au 70e anniversaire de la Nakba, une «provocation» Une provocation chimique se prépare dans la Ghouta orientale Afghanistan: au moins 18 soldats tués dans l’attaque de leur base par les talibans Des sanctions américaines contre Moscou dans les semaines à venir Nigeria: 111 élèves auraient été enlevés par les terroristes de Boko Haram Brexit: la vision britannique de sa relation avec l’UE est «pure illusion», selon Tusk HRW: les autorités devraient exonérer Nabil Rajab et le remettre en liberté Sept ans après le soulèvement populaire au Bahreïn, la lutte continue Bahreïn: Une population opprimée dans l’indifférence
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le président vénézuélien Nicolas Maduro s'est déplacé jeudi à La Havane pour y recevoir un «ferme soutien» des pays amis de l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (Alba), face aux sanctions de plusieurs pays qui visent son gouvernement.

Maduro reçoit à Cuba le soutien de pays amis du Venezuela.

A l'issue d'une réunion de ce bloc, créé voici 13 ans par les anciens chefs d'Etat cubain Fidel Castro et vénézuélien Hugo Chavez, aujourd'hui décédés, l'Alba a renouvelé son «ferme soutien» au président Maduro, notamment face aux sévères sanctions financières des Etats-Unis.

«Nous condamnons les sanctions imposées par les Etats-Unis, le Canada et l'Union européenne, qui affectent la vie et le développement» du peuple vénézuélien, indique un communiqué commun de l'organe régional qui rassemble l'Équateur, le Venezuela, Cuba, la Bolivie, le Nicaragua et plusieurs petits pays des Antilles.

Les pays de l'Alba ont aussi dénoncé «les actes d'ingérence menés par l'Organisation des Etats américains (OEA) et certains pays contre la souveraineté, l'auto-détermination et l'ordre constitutionnel» au Venezuela.

«Je vous le dis: l'impérialisme n'a pas pu, et ne pourra pas nous asphyxier», a déclaré M. Maduro sous les applaudissements des délégués de l'Alba et de son homologue cubain Raul Castro.

Le président vénézuélien vient d'emporter une large victoire aux élections municipales du 10 décembre, boycottées par les principaux partis d'opposition.

Depuis l'été dernier, les Etats-Unis ont pris plusieurs trains de sanctions financières aggravant la fragilité financière du Venezuela. Le Canada et l'Union européenne lui ont emboîté le pas plus graduellement.

Début décembre, Caracas a ouvert des négociations avec l'opposition en République dominicaine, sans rien céder mais en s'engageant à honorer une nouvelle rencontre le 15 décembre.

L'Alba a «exhorté» jeudi la communauté internationale à appuyer ce processus tout en lui demandant de ne pas interférer dans les discussions.

Source: agences et rédaction

15-12-2017 | 13:23
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut