Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Royaume-Uni : des enfants-espions employés par les autorités pour des missions d’infiltration Guerre de juillet 2006: les équations établies et les empreintes d’Imad Moghniyeh! Iran : 11 Gardiens de la révolution tués dans une attaque près de l’Irak Sayed Khamenei: L’Iran ne sera jamais ami des États-Unis Vente d’armes à l’Arabie: l’espagnol Navantia doit construire 5 navires de guerre pour Ryad Propos de Salvini sur la Crimée : l’ambassadeur italien en Ukraine convoqué Google associe désormais le mot «idiot» à des photos de Trump «Israël» frappe à nouveau Gaza malgré le cessez-le-feu La Chine miserait sur son arsenal nucléaire dans ses relations avec les USA Règlement du conflit syrien: trois leçons à donner aux USA selon un député russe Affaire Benalla : les trois policiers suspendus placés en garde à vue Allocution de sayed Nasrallah sur la situation interne et les développements régionaux Foua et Kafarya : sayed Nasrallah rend hommage aux combattants du Hezbollah libérés Corée du Nord: Pompeo réclame «une pleine application des sanctions» Le Hamas et «Israël» s’accordent sur un cessez-le-feu Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le président iranien Hassan Rohani a affirmé mercredi que son pays ne tolérerait pas la décision que doit prendre son homologue américain Donald Trump de reconnaître al-Qods occupée (Jérusalem) comme capitale d'«Israël».

L'Iran «ne tolérera pas» la violation de Trump sur al-Qods, prévient Rohani.

L'Iran «ne tolèrera pas une violation des lieux saints musulmans», a-t-il affirmé lors d'un discours devant des responsables à Téhéran.

«Les musulmans doivent être unis face à ce grand complot», a-t-il ajouté devant des responsables politiques et religieux de plusieurs pays musulmans réunis dans la capitale iranienne.

Le Leader de la Révolution islamique, sayed Ali Khamenei, qui s'est exprimé plus tôt, a lui vu dans la décision américaine un geste désespéré, «fruit de l'incompétence» des Etats-Unis.

«Le monde islamique s'opposera assurément à ce complot», a-t-il déclaré.

Les mises en garde, y compris celle du pape François, ont afflué mercredi à l'adresse de Donald Trump alors que le président américain s'apprête à reconnaître al-Qods occupée comme capitale d'«Israël».

Toute reconnaissance d’al-Qods comme capitale d’«Israël» est un casus belli pour l’Autorité palestinienne, qui estime que «Jérusalem-Est», annexée par l’entité sioniste en 1967, doit être la capitale de l’Etat palestinien. Conformément aux résolutions onusiennes. D’autres protagonistes palestiniens revendiquent quant à eux la totalité de la ville sainte.

L'ONU a répété mercredi que le statut de la ville devait être négocié entre Israéliens et Palestiniens.

Source: agences et rédaction

06-12-2017 | 14:59
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut