Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Royaume-Uni : des enfants-espions employés par les autorités pour des missions d’infiltration Guerre de juillet 2006: les équations établies et les empreintes d’Imad Moghniyeh! Iran : 11 Gardiens de la révolution tués dans une attaque près de l’Irak Sayed Khamenei: L’Iran ne sera jamais ami des États-Unis Vente d’armes à l’Arabie: l’espagnol Navantia doit construire 5 navires de guerre pour Ryad Propos de Salvini sur la Crimée : l’ambassadeur italien en Ukraine convoqué Google associe désormais le mot «idiot» à des photos de Trump «Israël» frappe à nouveau Gaza malgré le cessez-le-feu La Chine miserait sur son arsenal nucléaire dans ses relations avec les USA Règlement du conflit syrien: trois leçons à donner aux USA selon un député russe Affaire Benalla : les trois policiers suspendus placés en garde à vue Allocution de sayed Nasrallah sur la situation interne et les développements régionaux Foua et Kafarya : sayed Nasrallah rend hommage aux combattants du Hezbollah libérés Corée du Nord: Pompeo réclame «une pleine application des sanctions» Le Hamas et «Israël» s’accordent sur un cessez-le-feu Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Syrie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le projet du président américain Donald Trump de reconnaître al-Qods occupée (Jérusalem) comme capitale d'«Israël» est «dangereux», a affirmé mercredi le ministère syrien des Affaires étrangères.

Damas condamne le projet «dangereux» de Trump pour al-Qods.

«La Syrie condamne dans les termes les plus forts la volonté du président américain de transférer l'ambassade américaine à Jérusalem occupée et de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'occupation israélienne», a indiqué une source au ministère des Affaires étrangères citée par l'agence officielle syrienne Sana.

«Cette initiative dangereuse de l'administration américaine montre clairement le mépris des Etats-Unis à l'égard de la loi internationale», selon la même source.

«Le président américain et ses alliés dans la région assumeront la responsabilité d'une telle décision», poursuit-elle.

«Le président américain n'aurait pas osé prendre cette initiative sans son alliance avec des régimes arabes qui ont comploté et continuent de comploter contre la Syrie et contre la cause palestinienne», a encore ajouté la source syrienne. Elle faisait allusion à l'Arabie saoudite, alliée de Washington au Moyen-Orient.

Le président américain devrait reconnaître al-Qods occupée comme capitale d'«Israël» dans une intervention prévue ce mercredi à 18H00 GMT, rompant avec des décennies de diplomatie américaine et internationale.

Ce projet a suscité une série de critiques internationales et l'indignation dans le monde.

Paris, Londres ou encore Pékin ont exprimé leurs inquiétudes, tandis que l'ONU a déclaré que «le statut futur de Jérusalem devait faire l'objet de négociations».

Source: agences et rédaction

06-12-2017 | 14:48
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut