Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Rohani invite Mahmoud Abbas à se rendre à Téhéran dans les prochains jours Moscou sur la crise nord-coréenne: «Il est grand temps de délaisser la course aux menaces» Indonésie: plus importante manifestation à Jakarta contre la décision de Trump sur al-Qods Ankara promet l’ouverture d’une ambassade à Al Qods, capitale de la Palestine «Al-Qods est à nous!»: mobilisation contre la décision de Trump à Paris Huit morts dans un attentat suicide contre une église au Pakistan, «Daech» revendique Électricité rétablie à l’aéroport d’Atlanta, un millier de vols ont été annulés Le chef de «Daech», Al-Baghdadi, se trouverait sur une base US en Syrie Idlib: manifestation en solidarité avec Al Qods à Foua et Kafarya Appel du Fatah palestinien à manifester contre la visite de Mike Pence Gaza: réouverture du point de passage vers l’Egypte pour quatre jours Loterie Green Card: Trump qualifie les migrants de «déchets» Yémen: la coalition arabe bombarde Hajjah et fait 20 martyrs Autriche: droite et extrême droite font valider leur accord de gouvernement Le Liban devance les pays arabes dans la défense d’Al Qods Pyongyang : le fait que la Corée du Nord devienne une puissance nucléaire est irréversible Des conseillers US entraînent des groupes armés pour combattre l’armée syrienne, dit Moscou Terrorisme israélien : Un Palestinien amputé des deux jambes tué par les forces de l’occupation En Europe comme aux USA, le danger vient des terroristes locaux Nouveau «jour de rage» en Palestine : quatre martyrs et des dizaines de blessés Tandem russo-chinois face à d’éventuelles frappes nord-coréennes et américaines Pour l’Iran, les Etats-Unis tentent de cacher leur rôle dans la guerre au Yémen Al Qods capitale de la Palestine : grands rassemblements à Al Qods, à Bethléem et en Cisjordanie Libye: «Il n’y a pas de solution militaire à la crise», selon l’ONU L’émissaire américain pour la Corée du Nord insiste sur la volonté de «dialogue»
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

222 vols ont été annulés en Allemagne en 2017 parce que les pilotes ne voulaient pas décoller : à leur bord, des migrants dont la demande d'asile avait été rejetée et qui devaient être renvoyés dans leurs pays d'origine.

Des pilotes allemands refusent de participer aux expulsions de migrants : 222 vols annulés

Selon une information de la radio allemande Deutsche Welle, des pilotes de ligne à travers toute l'Allemagne refusent de participer aux vols reconduisant dans leurs pays d'origine les demandeurs d'asile déboutés de leurs demandes.

Le gouvernement a annoncé que, pour l'heure, 222 vols de ce type avaient été annulés après que des pilotes ont refusé de prendre les commandes de leur appareil ; étaient notamment concernés les vols dirigés vers l'Afghanistan pour y reconduire des migrants.

Entre janvier et septembre 2017, 85 refus de pilotage ont été constatés au sein de la principale compagnie d'aviation allemande Lufthansa et de sa filiale low-cost Eurowings.

40 de ces vols annulés devaient partir de l'aéroport de Düsseldorf, où des manifestations ont couramment lieu sur le tarmac pour protester contre les expulsions. Mais l'aéroport le plus touché est celui de Francfort, qui a vu le phénomène se répéter 140 fois.

Un chèque de 3 000 euros pour les inciter à repartir

Malgré la systématisation de la politique de reconduction à la frontière, l'Allemagne demeure la nation la plus attractive pour les migrants en Europe : en 2017, le pays a traité à lui seul plus de demandes d'asile que les 27 autres pays de l'Union européenne.

Mais cette popularité a également un coût pour les contribuables allemands. Les procédures des migrants qui contestent les décisions d'expulsion se multipliant, les procès et leurs appels systématiques auraient coûté 19 millions d'euros à l'Allemagne entre janvier et novembre 2017, une augmentation de 7,8 millions d'euros par rapport à 2016 selon les informations de la radio NDR.

Afin de remédier à cet écueil financier, le gouvernement allemand lance un programme en février 2018 : chaque migrant dont la demande d'asile aura été rejetée recevra la somme de 3 000 euros pour l'inciter à quitter le territoire.

Source : agences et rédaction

05-12-2017 | 15:34
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut