Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
L’Irak frappe «Daech» en Syrie, 45 terroristes éliminés Espagne : 418 migrants secourus en mer samedi lors de trois opérations Droits de douane US: l’UE prête à riposter à nouveau 5 morts et 19 blessés de l’armée suite à une attaque des terroristes d’«al-Nosra» Des défenseurs saoudiens des droits des femmes derrière les barreaux Les USA implantent une nouvelle base militaire à Manbij Ethiopie: explosion à Addis Abeba, plus de 80 blessés GB: «Un gouvernement sous mon leadership reconnaîtrait rapidement la Palestine», dit Corbyn À Gaza, 206 Palestiniens touchés par les balles des soldats israéliens Rencontre secrète MBS-Netanyahu en Jordanie, un pas de plus vers le «Deal du siècle» Washington annonce la suspension de nouveaux exercices militaires avec Séoul Un avion A-29 Super Tucano de l’US Air Force s’est écrasé hier L’Italie doute que l’UE en l’état ait un avenir Liban: l’armée démantèle un matériel d’espionnage électronique au sud Nigeria: arrestation de commandants présumés de «Daech» en Afrique de l’Ouest L’Iran pourrait sortir de l’accord nucléaire dans les prochaines semaines Taxes: L’UE riposte aux Etats-Unis, une guerre commerciale s’annonce Le Hezbollah d’Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses combattants Syrie: huit civils tués dans un raid de la «coalition» à Deir-Ezzor L’Iran ne s’oppose plus à un accord avec les autres pays de l’Opep Une région espagnole adopte le BDS comme politique Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le refus de Washington de quitter la Syrie avant d’obtenir des «progrès» aux pourparlers de Genève ne correspond pas aux engagements pris par les États-Unis et met en questions leurs objectifs sur le sol syrien, estime le chef de la diplomatie russe.

Les objectifs que Washington poursuit en Syrie suscitent de «nombreuses interrogations» à Moscou, a affirmé ce mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, évoquant les déclarations concernant la condition du retrait de la coalition récemment énoncée par le chef du Pentagone.

«J'ai entendu les propos tenus par le ministre américain de la Défense, James Mattis, selon lesquels les États-Unis ne se retireront pas de Syrie tant qu'ils ne se seront pas assurés que le processus politique a pris la bonne direction. Et la bonne direction aux yeux des États-Unis c'est le renversement du régime, comme on le sait. Même s'ils n'exigent plus le départ de Bachar el-Assad comme préalable», a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères.

«Tout cela contredit les accords de Genève et contredit les affirmations du département d'État américain selon lesquelles la lutte antiterroriste était le seul objectif que Washington poursuivait en Syrie», a-t-il ajouté.

Afin d'expliquer ses actions militaires en Syrie, le Pentagone a récemment évoqué une prétendue autorisation de l'Onu. Notons cependant que le Conseil de sécurité des Nations Onu n'avait pas donné son feu vert à l'intervention de la coalition.

Source : agences

14-11-2017 | 16:35
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut