Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Un ex-ambassadeur britannique décrit les objectifs US en Syrie Sous les promesses de modernisation, l’Arabie saoudite plus répressive que jamais envers les femmes Espagne: Puigdemont assure qu’il peut diriger la Catalogne depuis la Belgique Russie: un élève attaque ses camarades à la hache, sept blessés Arabie saoudite : Trump bloque les avoirs des princes déchus Le bilan de Macron sur les droits de l’homme est «mitigé», selon HRW Egypte: Sissi limoge son chef des renseignements 130 enfants meurent chaque jour au Yémen «Maison de l’horreur» en Californie: les parents inculpés de torture sur leurs enfants Le transfert de l’ambassade à Al-Qods aura lieu en 2019 (responsables US) Macron et May signent un traité sur le contrôle de l’immigration à leur frontière Pour Moscou, l’éclatement de l’accord nucléaire iranien serait «alarmant» Tunisie: 3e nuit de heurts, plus de 300 arrestations
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Les services de sécurité russes, le FSB, ont annoncé mercredi avoir arrêté dans la région de Moscou 69 personnes soupçonnées d'appartenir au mouvement takfiriste «Tablighi Jamaat», interdit et considéré comme «extrémiste» en Russie.

Russie: arrestation de 69 extrémistes présumés.

Le FSB a indiqué dans un communiqué avoir démantelé «les activités illégales de groupes sous couverture liés au mouvement Tablighi Jamaat», qui préparaient des actions contre les forces de l'ordre et dont les chefs sont originaires d'Asie centrale.

De la «littérature extrémiste», des moyens de communication et des disques durs ont été saisis lors de l'opération, a précisé le FSB.

Le mouvement de prédication takfiriste «Tablighi Jamaat», fondé en Inde pendant la colonisation britannique, se dit apolitique et revendique des millions de membres dans le monde entier. Il est considéré comme «extrémiste» en Russie.

Les autorités russes annoncent régulièrement avoir déjoué des projets d'attentats, principalement en arrêtant des membres présumés du groupe terroriste «Daech» ou de sa filiale russe de «l'Emirat du Caucase».

Le FSB avait ainsi indiqué début octobre avoir démantelé dans la région de Moscou une cellule qui préparait des attentats suicide contre des centres commerciaux et des transports en commun dans la capitale russe.

Depuis le début de son intervention militaire en Syrie le 30 septembre, la Russie, alliée de Damasdans sa lutte antiterroriste, a été «menacée de représailles» par «Daech» et par la branche syrienne d’«Al-Qaïda», l'ancien «Front al-Nosra» et actuel «Front Fateh al-Cham».

En avril, un attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg a fait 16 morts et des dizaines de blessés, revendiqué par un groupe peu connu lié à «Al-Qaïda».

Source: agences et rédaction

14-11-2017 | 16:12
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut