Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Un ex-ambassadeur britannique décrit les objectifs US en Syrie Sous les promesses de modernisation, l’Arabie saoudite plus répressive que jamais envers les femmes Espagne: Puigdemont assure qu’il peut diriger la Catalogne depuis la Belgique Russie: un élève attaque ses camarades à la hache, sept blessés Arabie saoudite : Trump bloque les avoirs des princes déchus Le bilan de Macron sur les droits de l’homme est «mitigé», selon HRW Egypte: Sissi limoge son chef des renseignements 130 enfants meurent chaque jour au Yémen «Maison de l’horreur» en Californie: les parents inculpés de torture sur leurs enfants Le transfert de l’ambassade à Al-Qods aura lieu en 2019 (responsables US) Macron et May signent un traité sur le contrôle de l’immigration à leur frontière Pour Moscou, l’éclatement de l’accord nucléaire iranien serait «alarmant» Tunisie: 3e nuit de heurts, plus de 300 arrestations
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Russie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Lors d'une rencontre à Sotchi, le 13 novembre, le Président Poutine discutera avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan de la situation en Syrie, y compris du règlement politique et de ses perspectives, selon le Kremlin.

Poutine et Erdogan discuteront du règlement politique en Syrie

«Le Président russe se rendra à Sotchi, où il s'entretiendra avec le Président turc Recep Tayyip Erdogan. La situation en Syrie est principalement à l'ordre du jour. Vous savez que les questions portant sur le fonctionnement des zones de désescalade, la poursuite du processus de règlement politique, les perspectives du développement de ce processus — tout cela doit être discuté par les deux Présidents», a indiqué le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Auparavant, les chaînes de télévisions turques NTV et Habertürk ont annoncé que Recep Taiyyp Erdogan envisageait de débattre avec Vladimir Poutine de la participation au Congrès syrien pour le dialogue national de représentants des Forces démocratiques syriennes (FDS). Ankara avait exprimé son mécontentement à ce sujet, qualifiant le Parti de l'union démocratique (PYD) d'organisation terroriste qui n'a pas sa place dans une plateforme de négociations.

Précédemment, le Président Vladimir Poutine avait évoqué l'idée d'un congrès réunissant tous les groupes ethniques de Syrie dans le cadre d'un processus de reconstruction du pays.

Sergueï Lavrov avait pour sa part indiqué que le Congrès syrien visait à élargir le nombre de participants au règlement de la crise syrienne.

Source : agences

13-11-2017 | 14:49
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut