Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Un ex-ambassadeur britannique décrit les objectifs US en Syrie Sous les promesses de modernisation, l’Arabie saoudite plus répressive que jamais envers les femmes Espagne: Puigdemont assure qu’il peut diriger la Catalogne depuis la Belgique Russie: un élève attaque ses camarades à la hache, sept blessés Arabie saoudite : Trump bloque les avoirs des princes déchus Le bilan de Macron sur les droits de l’homme est «mitigé», selon HRW Egypte: Sissi limoge son chef des renseignements 130 enfants meurent chaque jour au Yémen «Maison de l’horreur» en Californie: les parents inculpés de torture sur leurs enfants Le transfert de l’ambassade à Al-Qods aura lieu en 2019 (responsables US) Macron et May signent un traité sur le contrôle de l’immigration à leur frontière Pour Moscou, l’éclatement de l’accord nucléaire iranien serait «alarmant» Tunisie: 3e nuit de heurts, plus de 300 arrestations
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Suite à la fermeture des frontières aérienne, maritime et terrestre du Yémen par l’Arabie saoudite et ses alliés, l’armée yéménite et le mouvement Ansarullah brandissent la menace d'une riposte…

Ansarullah menacent de prendre pour cibles les navires de la coalition saoudienne

Le mouvement Ansarullah a annoncé dimanche qu'il allait mener des opérations contre les navires de guerre et les pétroliers des pays agresseurs, en représailles à la fermeture des ports du Yémen par la coalition sous commandement saoudien la semaine passée, rapporte Reuters.

«Les navires de guerre et les pétroliers de l'agression et leur déplacement ne seront plus à l'abri de tirs des forces navales yéménites si elles reçoivent l'ordre d'attaquer de la part du haut commandement», a écrit le site Al Masirah, citant un responsable militaire.

Le gouvernement saoudien accuse le Yémen d'avoir tiré un missile visant l'aéroport de Ryad le 4 novembre. Il avait organisé deux jours plus tard la fermeture de tous les ports yéménites pour resserrer davantage l’étau sur la population. Les Nations unies dénoncent cette mesure susceptible de provoquer une famine dans le pays.

La décision de menacer des vaisseaux de la coalition conduite par les Saoudiens a été prise après une réunion des officiers de la Marine qui ont examiné la réponse à apporter au blocus des ports yéménites, ajoute Al Masirah.

Le leader Abdel-Malek al-Houthi, avait indiqué en septembre que son groupe pourrait prendre pour cibles des tankers saoudiens si la coalition décidait d'attaquer le principal port du pays, Hodeidah.

Dimanche, le président du Conseil suprême révolutionnaire houthi, Mohammed Ali al-Houthi, a annoncé sur sa page Facebook que ses hommes viseraient les installations pétrolières saoudiennes avec des missiles, si la coalition attaquait Hodeidah.

Source : agences et rédaction

13-11-2017 | 14:08
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut