Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Syrie: Les terroristes attaquent le convoi de bus des habitants de Fouaa et Kafarya Victoire 2006: Comment cette victoire a mis un terme à la guerre en Syrie ? Corée du Sud: l’ex-présidente condamnée à huit ans de prison supplémentaires Le ministère américain de la Justice veut lutter contre les menaces d’ingérence étrangère Tunisie: Le parti Ennahdha remporte la majorité des mairies Trump souhaite inviter Poutine à la Maison Blanche cet automne L’armée israélienne dit développer un nouveau modèle de chars Londres dément toute identification dans l’affaire Skripal Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Moyen Orient

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Suite à la fermeture des frontières aérienne, maritime et terrestre du Yémen par l’Arabie saoudite et ses alliés, l’armée yéménite et le mouvement Ansarullah brandissent la menace d'une riposte…

Ansarullah menacent de prendre pour cibles les navires de la coalition saoudienne

Le mouvement Ansarullah a annoncé dimanche qu'il allait mener des opérations contre les navires de guerre et les pétroliers des pays agresseurs, en représailles à la fermeture des ports du Yémen par la coalition sous commandement saoudien la semaine passée, rapporte Reuters.

«Les navires de guerre et les pétroliers de l'agression et leur déplacement ne seront plus à l'abri de tirs des forces navales yéménites si elles reçoivent l'ordre d'attaquer de la part du haut commandement», a écrit le site Al Masirah, citant un responsable militaire.

Le gouvernement saoudien accuse le Yémen d'avoir tiré un missile visant l'aéroport de Ryad le 4 novembre. Il avait organisé deux jours plus tard la fermeture de tous les ports yéménites pour resserrer davantage l’étau sur la population. Les Nations unies dénoncent cette mesure susceptible de provoquer une famine dans le pays.

La décision de menacer des vaisseaux de la coalition conduite par les Saoudiens a été prise après une réunion des officiers de la Marine qui ont examiné la réponse à apporter au blocus des ports yéménites, ajoute Al Masirah.

Le leader Abdel-Malek al-Houthi, avait indiqué en septembre que son groupe pourrait prendre pour cibles des tankers saoudiens si la coalition décidait d'attaquer le principal port du pays, Hodeidah.

Dimanche, le président du Conseil suprême révolutionnaire houthi, Mohammed Ali al-Houthi, a annoncé sur sa page Facebook que ses hommes viseraient les installations pétrolières saoudiennes avec des missiles, si la coalition attaquait Hodeidah.

Source : agences et rédaction

13-11-2017 | 14:08
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut