ACTUALITÉSEuropeFrance Infos d’ALAHED:Nucléaire iranien: Paris met en garde Washington contre tout renoncement à l’accord

Please Wait...

Nucléaire iranien: Paris met en garde Washington contre tout renoncement à l’accord

folder_openFrance access_timedepuis 11 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

La ministre française des Armées a mis en garde vendredi les autorités américaines contre tout renoncement à l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien.

Nucléaire iranien: Paris met en garde Washington contre tout renoncement à l'accord.

«Nous avons besoin du JCPOA (Plan global d'action conjoint, ndlr). L'abandonner serait un cadeau aux plus radicaux en Iran et un premier pas vers de futures guerres», a estimé Florence Parly lors d'une intervention devant le Centre pour les études stratégiques et internationales (CSIS).

Donald Trump a menacé vendredi dernier de mettre fin «à tout moment» à l'accord international qui vise à empêcher l'Iran de se doter de la bombe atomique, provoquant l'inquiétude des autres pays signataires et ouvrant une période de grande incertitude.

Dans le même temps, le président américain a annoncé la «non-certification» des engagements de l'Iran dans le cadre de l'accord sur son programme nucléaire et a incité le Congrès à durcir les conditions de l'accord.

«L'Iran met en œuvre les engagements en matière nucléaire pris dans le cadre du JCPOA», a répété vendredi le chef de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AEIA) Yukiya Amano, dont l'organisation, chargée de veiller au respect du texte, effectue des inspections régulières en Iran.

Plus tôt, les autorités allemandes, britanniques et françaises avaient confirmé leur attachement à l'accord nucléaire.

La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Federica Mogherini, avait déclaré que les États-Unis ne pouvaient pas annuler unilatéralement cet accord.

Le Plan global d'action conjoint est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes: les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies: les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne), ainsi que l'Union européenne et la République islamique d'Iran.

Source: agences et rédaction

Comments

// 0.857456