Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Hariri : je serai à Beyrouth pour le 22/11 et je discuterais les positions politiques avec Aoun Des sous-marins britanniques lanceraient des drones pour espionner les Russes MBS prend en otage deux enfants de Hariri Gebran Bassil à RT : la souveraineté du Liban n’est pas «à vendre» Moscou refuse de proroger la mission d’enquête sur les armes chimiques en Syrie N’oubliez jamais où vous vous garez. Cet automobiliste allemand l’a compris 20 ans après Le programme balistique de l’Iran «ne regarde pas» la France, affirme Velayati Le Premier ministre libanais Saad Hariri est arrivé à Paris Pays-Bas: les femmes terroristes inquiètent les services de renseignement Pyongyang créerait son premier sous-marin doté de missiles balistiques «Israël» pas prêt à faire la guerre pour les Saoudiens, disent les experts Maduro promet à l’opposition des élections présidentielles en échange d’une levée des sanctions US France: début du procès du «tireur de Paris» Abdelhakim Dekhar Irak: l’armée a repris Rawa, dernière localité du pays tenue par «Daech» Zimbabwe : arrestations autour de Mugabe, l’ex-vice-président de retour Séisme en Iran: 436 morts, situation encore critique Pour l’Iran, l’attitude «partiale» de Paris aggrave les crises au Moyen-Orient Le Congrès américain vote 700 milliards de dollars pour la défense Eisenkot aux médias saoudiens : «Israël» prêt à partager avec l’Arabie des renseignements sur l’Iran Syrie: plus de 1.200 sites terroristes éliminées en une semaine «Israël» viole le droit international au Golan et dans les territoires occupés, dit l’ONU D’où proviennent les armes conservées dans les dépôts de «Daech»? Syrie: nouvel assaut de l’armée à Boukamal, dernière ville tenue par «Daech» Michel Aoun attendra le retour de Saad Hariri de Paris pour toute décision sur le gouvernement Assad : les développements régionaux confirment la justesse des politiques adoptées par la Syrie Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

   L'équipe du site

Selon des documents officiels, les victimes de l’ouragan Harvey doivent accepter de ne pas «boycotter Israël», pour recevoir de l’aide pour reconstruire leurs maisons.

Texas aux victimes des ouragans: Pour obtenir l’aide, ne boycottez pas «Israël».

Les Américains qui ont été touchés par l’ouragan Harvey tentent de reconstruire leurs maisons et remplacer leurs biens. Ils ont pour cela la possibilité de demander l’aide de la ville dans laquelle ils habitent, mais les habitants de Dickinson au Texas, découvrent que la «Harvey Repair Grant» contient une clause étrange.

Selon un document de la ville de Dickinson intitulé «Hurricane Harvey Repair Grant and Agreement», en plus d’une exigence selon laquelle le demandeur «doit se conformer à toutes les règles, lois et règlements applicables, y compris les codes du bâtiment, les règles de sécurité et tous les permis requis», il y a aussi une «confirmation de non boycott d’Israël».

«Confirmation de non boycott d’Israël. En acceptant le présent Accord ci-dessous, le demandeur confirme qu’il: (1) ne boycotte pas Israël; et 2) ne boycottera pas Israël pendant la durée du présent accord», indique un paragraphe du document.

L’ancienne membre du Congrès, Cynthia McKinney, a attiré l’attention sur le document sur Twitter: «C’est vrai, je vous l’assure. Il faut s’engager à ne pas boycotter Israël pour d’obtenir des fonds pour reconstruire votre maison».

L’American Civil Liberties Union a publié une déclaration critiquant cette exigence et précisant que «bien que la ville semble appliquer une loi du Texas récemment adoptée qui exige que tous les contractants d’État certifient qu’ils ne participent pas au boycott d’Israël, c’est quand même une violation du Premier Amendement».

Et de souligner: «Le premier amendement protège le droit des Américains de boycotter et le gouvernement ne peut pas conditionner l’aide d’ouragan ou tout autre avantage public à un engagement à renoncer à la liberté d’expression politique protégée par la Constitution. L’exigence de Dickinson est une violation flagrante du Premier Amendement, qui rappelle les serments de loyauté de l’ère McCarthy exigeant aux Américains de renier leur appartenance au parti communiste et à d’autres formes d’activités subversives».

Comme l’a rapporté The Free Thought Project en Juillet, le Congrès des États-Unis est actuellement en train d’examiner la loi anti-boycott d’«Israël» qui ferait du boycott d’«Israël» un «crime» qui pourrait valoir «une peine civile minimale de 250 000 dollars et une peine pénale maximale de 1 million de dollars et 20 ans de prison».

«Aux termes du projet de loi, deux lois US interdisant aux citoyens américains de soutenir une demande de boycott d’un gouvernement étranger contre un allié des Etats-Unis serait mise à jour pour spécifiquement interdire aux Américains de soutenir les efforts internationaux de boycott contre Israël», a-t-il ajouté.

Source: reseauinternational.net

 

21-10-2017 | 12:48
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut