Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

L’extrémiste Djamel Beghal expulsé vers l’Algérie Nigeria: des dizaines de soldats tués dans une attaque de «Boko Haram» Nucléaire : le retrait américain «a des répercussions négatives» sur la région, estime Aoun Sayed Khamenei : la politique satanique «deal du siècle» ne se réalisera jamais France: une victoire des Bleus au Mondial 2018 ternie par les échauffourées L’Iran tiendra tête aux USA, assure sayed Khamenei Sommet Trump-Poutine sous les yeux attentifs de l’Europe Tunisie: le PM devra démissionner si la crise perdure, dit le président La Dahié plus belle qu’elle ne l’était avant la guerre de 2006 À qui sera-t-il offert le ballon de la finale France-Croatie signé par Poutine et Macron? Assad : l’armée a la volonté ferme de libérer tous les territoires syriens du terrorisme Brexit: May confie que Trump lui a suggéré de «poursuivre» l’UE en justice Les sionistes du Royaume sont prêts… Poutine: La Russie a été visée par «25 millions de cyber-attaques» lors du Mondial 2018 Gaza : frappes israéliennes les plus importantes depuis 2014 Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le président américain Donald Trump a allumé «la mèche de la guerre» contre la Corée du Nord, a dénoncé mercredi soir le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yong Ho, appelant les Etats-Unis à «cesser de (les) attaquer».

Trump a allumé «la mèche de la guerre», estime Pyongyang.

«Avec ses déclarations belliqueuses et insensées à l'ONU, on peut dire que Trump a allumé la mèche de la guerre contre nous», a déclaré le chef de la diplomatie nord-coréenne lors d'une visite à Pyongyang d'une délégation de l'agence de presse russe TASS.

«Notre cher haut commandant Kim Jon-Un a déjà fermement prévenu que les Etats-Unis doivent agir de manière raisonnable et cesser de nous attaquer s'ils ne veulent pas s'humilier devant le monde entier, en se plaçant sous nos tirs», a-t-il ajouté.

«Le gouvernement de notre république a déjà plusieurs fois déclaré que toute tentative de nous étrangler sous prétexte d'appliquer une résolution portant sur des sanctions, équivaut à un acte d'agression et de guerre», a rappelé le ministre nord-coréen.

«Nous ne renoncerons pas à l'utilisation de nos derniers recours», a-t-il menacé alors que Pyongyang développe tambour battant ses programmes militaires malgré les multiples trains de sanctions adoptés par l'ONU, les Etats-Unis et l'Union européenne contre la Corée du Nord.

Le chef de la diplomatie nord-coréenne avait déjà accusé en septembre Donald Trump d'avoir «déclaré la guerre» à son pays, le qualifiant de «personne dérangée» et «mégalomane».

Face à l'accélération des programmes balistique et nucléaire nord-coréens ces dernières semaines, le président américain a répondu par une escalade verbale, menaçant notamment mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord.

Donald Trump a examiné mardi avec son ministre de la Défense Jim Mattis et avec son chef d'Etat-major Joe Dunford «la gamme d'options» dont disposent les Etats-Unis face à la Corée du Nord, selon la Maison Blanche.

Mardi soir, les Etats-Unis ont déployé deux bombardiers lourds supersoniques au-dessus de la péninsule coréenne pour une démonstration de force face à Pyongyang, lors d'un premier exercice nocturne associant les aviations du Japon et de la Corée du Sud.

Source: agences et rédaction

12-10-2017 | 12:44
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut