Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Liban: Aoun appelle la communauté internationale à aider au retour des réfugiés syriens Discours du secrétaire général du Hezbollah sayed Nasrallah le 11/12/2017 Allemagne: nette diminution des demandeurs d’asile en 2017 Arabie : un jeune homme tué à al-Awamiya par le régime saoudien Discours du secrétaire général du Hezbollah sayed Nasrallah le 7 décembre 2017 «Israël» suspend la construction d’un mur par peur des snipers libanais USA/«ingérence» russe: Steve Bannon entendu par une commission parlementaire Un important homme politique serbe assassiné au Kosovo Brexit: l’UE «toujours ouvert» à un changement d’avis du Royaume-Uni, affirme Tusk Corée du Nord: Pékin dénonce la réunion d’alliés des Etats-Unis Plus de 930 personnes arrêtées pendant les troubles en Tunisie Un second livre explosif, celui-ci signé par Trump Téhéran dénonce à son tour le projet américain en Syrie Plus de 22 millions de Yéménites ont besoin d’aide Une fatwa pakistanaise condamne les attentats suicides «Fire and Fury» en bandes dessinées - Partie 1 «Israël» responsable de la mort d’un Palestinien handicapé, selon le Hamas Macron attendu à Calais, ville symbole de la crise migratoire Les médias islamiques d’après l’imam Khamenei Les USA auraient fourni des systèmes de missiles sol-air portatifs à des Kurdes syriens Berry en Iran : Il faut soutenir la résistance du peuple palestinien Rohingyas: la Birmanie et le Bangladesh se donnent deux ans pour régler le retour des réfugiés Tunisie: 3e nuit de heurts, plus de 300 arrestations
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Syrie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le ministère russe de la Défense a mis en garde contre une tentative de torpiller le cessez-le-feu dans une zone de désescalade du sud de la Syrie, où ont été dépêchés 600 combattants terroristes et deux colonnes humanitaires transportant des médicaments.

Moscou: 600 combattants ont «étrangement» reçu une aide humanitaire en Syrie

La situation dans la zone de désescalade de Deraa, dans le sud de la Syrie, suscite une vive préoccupation de Moscou, qui met en garde contre une tentative de torpiller le processus de paix. Selon le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense, des combattants provenant des localités syriennes contrôlées par les États-Unis ont saisi deux colonnes de véhicules transportant des médicaments et des denrées alimentaires vers les localités de Hajime et de Kahil.

Comme l'indique le général, 600 combattants installés dans le camp de réfugiés de Rukban, situé à proximité de la base américaine d'al-Tanf, sont entrés en véhicules tout-terrain, dans la nuit du 2 au 3 octobre, via l'ancien point douanier de Tafas, à la frontière jordanienne, dans la zone de désescalade de Deraa.

«Par un énième drôle de concours de circonstances, deux colonnes transportant des médicaments ainsi que des denrées alimentaires pour les habitants locaux sont entrées presque en même temps qu'eux dans la zone de désescalade», a poursuivi M. Konachenkov.

Selon le porte-parole, la première colonne avec 30 tonnes de fret est entrée dans la localité de Hajime, et la seconde, avec 60 tonnes de fret, dans la localité de Kahil.

«L'ensemble de l'aide humanitaire, et avant tout les médicaments, a été débarqué et se trouve entre les mains des combattants venus d'al-Tanf», a indiqué M. Konachenkov ajoutant que, selon ses informations, les localités se trouvaient sous contrôle des cellules dormantes du Front al-Nosra.

Le ministère russe de la Défense a également averti que toute la responsabilité pour le sabotage du processus de paix en Syrie serait exclusivement assumée par la partie américaine.

Auparavant, le ministère russe de la Défense avait rapporté que «Daech» avait attaqué à plusieurs reprises les troupes syriennes depuis une zone située dans un rayon de 50 kilomètres autour de la localité de al-Tanf, à la frontière jordano-syrienne, où se trouve la «mission militaire américaine».

Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense, le déploiement illégal, en avril 2017, d'une base militaire américaine sur la frontière jordano-syrienne avait été justifié publiquement «par la nécessité de mener des opérations contre Daech». Cependant, au cours des six mois d'existence de cette base, aucune opération américaine contre «Daech» n'a été effectuée.

En outre, dans la nuit du 27 au 28 septembre, environ 300 combattants de Daech, partis de la localité de Rukban, ont rejoint à bord de nombreux 4x4 la ville d'Al-Qaryatayn dans la province de Homs, selon le message officiel du ministère russe de la Défense.

Et de conclure: Un groupe de terroristes «a pu contourner tous les postes des troupes syriennes dissimulés aux alentours de la localité d'al-Busairi et que la chance n'y était pour rien». Selon le ministère russe, les terroristes disposaient de leurs coordonnées précises «qu'on ne pouvait obtenir que grâce au renseignement aérien après traitement par des spécialistes».

Source : Sputnik

11-10-2017 | 15:33
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut