Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
La partition de l’Irak enterrée avec la reconquête de Kirkouk Gaza : Sit-in en solidarité avec les Palestiniens incarcérés par «Israël» Irak: élections au Kurdistan reportées, faute de candidats «Israël» a vendu au Myanmar des armes utilisées contre les Rohingyas (journal israélien) Bahreïn : liberté provisoire pour la militante Ebtisam al-Saegh Près d’un million de Rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh Damas: Raqqa n’est pas libérée tant que l’armée syrienne n’y est entrée Des militaires US et turcs dans des villes en Syrie est un acte «d’agression», selon Damas Les vraies raisons pour lesquelles Trump quitte l’UNESCO Berry: Les législatives auront lieu à un million de pourcents Un Palestinien arrêté après un «bonjour» posté sur Facebook Les fonctionnaires catalans, y compris la police, n’obéiront pas aux ordres de Madrid Argentine: le président Macri s’impose lors des législatives de mi-mandat Les bombardiers nucléaires US vont être placés en alerte 24h/24, une première depuis 1991 Un adolescent attaque plusieurs personnes à la hache en Suisse Nouvelles manœuvres US en Corée du Sud: les militaires s’exercent à évacuer L’Iran encourage le Hamas à poursuivre sa lutte contre «Israël» Nigeria: 13 morts dans un triple attentat-suicide à Maiduguri Téhéran : sans l’Iran, «Daech» aurait pris le contrôle de capitales arabes Bahreïn: des civils déférés devant une cour militaire, une première Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le président séparatiste catalan Carles Puigdemont a signé mardi soir une déclaration d'indépendance avec les députés de sa majorité, mais il l'a suspendue «en appelant au dialogue», a déclaré à l'AFP un porte-parole du gouvernement régional.

Le président de Catalogne a signé une déclaration d'indépendance mais la suspend.

«Nous constituons la République catalane comme Etat indépendant et souverain, de droit, démocratique et social», lit-on dans ce texte signé par les trois partis indépendantistes. «Mais le président la suspend en appelant au dialogue», a précisé le porte-parole du gouvernement catalan.

Le numéro deux de l'exécutif catalan Oriol Junqueras, la présidente du parlement Carme Forcadell et les députés des coalitions pro-indépendance «Junts pel Si» (Ensemble pour le oui, à l'indépendance) et Candidature pour l'unité populaire (CUP), qui détiennent la majorité absolue de 72 sur 135 sièges au parlement, ont aussi signé cette déclaration.

Ce texte n'aura pas d'effet immédiat. Les autorités catalanes comptent le soumettre au parlement en cas d'échec des négociations entre Barcelone et Madrid sur le règlement pacifique de la crise.

Le chef de l'exécutif catalan Carles Puigdemont a affirmé mardi, devant le parlement de la communauté autonome, que le 1er octobre les Catalans avaient dit oui à l'indépendance et que la Catalogne devait devenir un Etat indépendant. Toutefois, il a proposé de suspendre la déclaration d'indépendance pour discuter avec les autorités espagnoles.

30.000 personnes se sont rassemblées mardi soir devant le siège du parlement catalan à Barcelone pour écouter l'intervention de Carles Puigdemont retransmise sur deux écrans géants, d'après le journal El Mundo.

A Gérone, 5.000 Catalans ont suivi le discours de M. Puigdemont diffusé en direct.

Le président catalan «ne sait pas où il va»

Le gouvernement espagnol a qualifié d'inadmissible la proclamation de l'Etat indépendant catalan suite à l'annonce sur la signature de la déclaration d'indépendance à Barcelone.

Le président catalan Carles Puigdemont «ne sait pas où il est, ni où il va», a affirmé mardi la vice-présidente du gouvernement espagnol.

«C’est le discours d'un quelqu'un qui ne sait pas où il est, ni où il va, ni où il veut aller», a déclaré à la presse Soraya Saenz de Santamaria en annonçant un conseil des ministres extraordinaire mercredi à 09H00 locales (07H00 GMT) pour décider de la réponse au défi des indépendantistes catalans.

Le scrutin du 1er octobre a été émaillé de violents heurts entre les participants au référendum et la police espagnole. Le taux de participation a atteint 43,03%. Le gouvernement catalan a annoncé le 6 octobre que 90,13% des votants s'étaient prononcés en faveur de l'indépendance.

Source: agences et rédaction

11-10-2017 | 09:40
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut