Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
La Banque Centrale iranienne annonce la croissance économique du pays Damas met en garde Ankara contre une intervention militaire à Afrin La propagande terroriste continue malgré les efforts des réseaux sociaux Le WSJ présage un futur macabre pour le dollar Pyongyang prépare un défilé militaire pour la veille des JO Aide aux Palestiniens: La Belgique promet 19 millions d’euros sur 3 ans à l’UNRWA Maroc: poursuite de la contestation dans une ancienne ville minière Faits honteux du programme d’armement des groupes armés syriens par la CIA Londres va augmenter de 44,5 millions de livres sa contribution financière à Calais Nucléaire iranien: le patron de l’ONU défend l’accord que Donald Trump veut durcir Washington admet que l’Iran connait ses plus forts moments, assure le vice-ministre iranien des AE GB: les députés adoptent la loi de retrait de l’UE «L’ambassade US en Israël ne sera pas transférée à Jérusalem cette année», dit Trump Commandant en chef de l’armée: «Nous sommes prêts à riposter à toute agression israélienne» «Israël» maintient Ahed al-Tamimi en détention jusqu’à son procès Six bombardiers nucléaires US dépêchés vers la péninsule coréenne Le Bitcoin perd un quart de sa valeur en 24h Aide aux Palestiniens: le gel US «vise à liquider la question des réfugiés», dénonce la LA Lors d’un entretien avec Berry, Rohani salue «les liens solides avec le Liban» Juncker «aimerait bien» que le Royaume-Uni revienne dans l’UE après le Brexit Familles de terroristes en Syrie: plainte contre la France pour «détention arbitraire» L’Inde et «Israël» ont établi une liaison aérienne via l’espace aérien saoudien Gel de l’aide américaine aux Palestiniens: l’UNRWA dans sa pire crise Collisions: procédure pour «homicide par négligence» contre deux commandants de l’US Navy Toute activité sur Twitter enregistrée, messages privés compris
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Europe >> Europe

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le président séparatiste catalan Carles Puigdemont a signé mardi soir une déclaration d'indépendance avec les députés de sa majorité, mais il l'a suspendue «en appelant au dialogue», a déclaré à l'AFP un porte-parole du gouvernement régional.

Le président de Catalogne a signé une déclaration d'indépendance mais la suspend.

«Nous constituons la République catalane comme Etat indépendant et souverain, de droit, démocratique et social», lit-on dans ce texte signé par les trois partis indépendantistes. «Mais le président la suspend en appelant au dialogue», a précisé le porte-parole du gouvernement catalan.

Le numéro deux de l'exécutif catalan Oriol Junqueras, la présidente du parlement Carme Forcadell et les députés des coalitions pro-indépendance «Junts pel Si» (Ensemble pour le oui, à l'indépendance) et Candidature pour l'unité populaire (CUP), qui détiennent la majorité absolue de 72 sur 135 sièges au parlement, ont aussi signé cette déclaration.

Ce texte n'aura pas d'effet immédiat. Les autorités catalanes comptent le soumettre au parlement en cas d'échec des négociations entre Barcelone et Madrid sur le règlement pacifique de la crise.

Le chef de l'exécutif catalan Carles Puigdemont a affirmé mardi, devant le parlement de la communauté autonome, que le 1er octobre les Catalans avaient dit oui à l'indépendance et que la Catalogne devait devenir un Etat indépendant. Toutefois, il a proposé de suspendre la déclaration d'indépendance pour discuter avec les autorités espagnoles.

30.000 personnes se sont rassemblées mardi soir devant le siège du parlement catalan à Barcelone pour écouter l'intervention de Carles Puigdemont retransmise sur deux écrans géants, d'après le journal El Mundo.

A Gérone, 5.000 Catalans ont suivi le discours de M. Puigdemont diffusé en direct.

Le président catalan «ne sait pas où il va»

Le gouvernement espagnol a qualifié d'inadmissible la proclamation de l'Etat indépendant catalan suite à l'annonce sur la signature de la déclaration d'indépendance à Barcelone.

Le président catalan Carles Puigdemont «ne sait pas où il est, ni où il va», a affirmé mardi la vice-présidente du gouvernement espagnol.

«C’est le discours d'un quelqu'un qui ne sait pas où il est, ni où il va, ni où il veut aller», a déclaré à la presse Soraya Saenz de Santamaria en annonçant un conseil des ministres extraordinaire mercredi à 09H00 locales (07H00 GMT) pour décider de la réponse au défi des indépendantistes catalans.

Le scrutin du 1er octobre a été émaillé de violents heurts entre les participants au référendum et la police espagnole. Le taux de participation a atteint 43,03%. Le gouvernement catalan a annoncé le 6 octobre que 90,13% des votants s'étaient prononcés en faveur de l'indépendance.

Source: agences et rédaction

11-10-2017 | 09:40
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut