Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

L’extrémiste Djamel Beghal expulsé vers l’Algérie Nigeria: des dizaines de soldats tués dans une attaque de «Boko Haram» Nucléaire : le retrait américain «a des répercussions négatives» sur la région, estime Aoun Sayed Khamenei : la politique satanique «deal du siècle» ne se réalisera jamais France: une victoire des Bleus au Mondial 2018 ternie par les échauffourées L’Iran tiendra tête aux USA, assure sayed Khamenei Sommet Trump-Poutine sous les yeux attentifs de l’Europe Tunisie: le PM devra démissionner si la crise perdure, dit le président La Dahié plus belle qu’elle ne l’était avant la guerre de 2006 À qui sera-t-il offert le ballon de la finale France-Croatie signé par Poutine et Macron? Assad : l’armée a la volonté ferme de libérer tous les territoires syriens du terrorisme Brexit: May confie que Trump lui a suggéré de «poursuivre» l’UE en justice Les sionistes du Royaume sont prêts… Poutine: La Russie a été visée par «25 millions de cyber-attaques» lors du Mondial 2018 Gaza : frappes israéliennes les plus importantes depuis 2014 Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Asie >> Asie

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le patron des affaires humanitaires à l'ONU, Mark Lowcock, a jugé vendredi «inacceptable» le manque d'accès des humanitaires dans l'Etat Rakhine en Birmanie, d'où plus d'un demi-million de réfugiés rohingyas ont fui les violences depuis fin août.

Crise des Rohingyas: l'ONU juge «inacceptable» le manque d'accès à l'Etat Rakhine.

«Nous avons besoin d'un accès sans entraves. L'accès que nous avons dans l'Etat Rakhine est inacceptable», a déclaré M. Lowcock, lors d'une conférence de presse à Genève.

Il a également indiqué qu'une équipe de l'ONU de «haut niveau» devrait pouvoir se rendre sur place «dans les prochains jours».

Il a également annoncé la tenue d'une conférence des donateurs le 23 octobre à Genève, afin de pouvoir accroître davantage l'aide aux réfugiés.

«Nous voulons être prêt s'il y a un nouvel exode», a déclaré le haut responsable onusien.

Au total, quelque 515.000 réfugiés ont fui la Birmanie vers le Bangladesh depuis le 25 août, selon les chiffres publiés vendredi par le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés.

Environ 2.000 réfugiés continuent à arriver chaque jour, a déclaré un porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), Joel Millman.

Selon l'OIM, «jusqu'à 1000.000 personnes» seraient en train d'attendre dans la ville de Buthidaung, dans le nord de l'Etat Rakhine, pour se rendre en Birmanie.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui craint une éventuelle épidémie de choléra dans les camps qui accueillent les réfugiés au Bangladesh, a annoncé pour sa part que les vaccins anticholériques devaient arriver samedi.

La campagne de vaccination démarrera quant à elle le 10 octobre, a spécifié un porte-parole de l'OMS, Tarik Jasarevic.

Source: agences et rédaction

06-10-2017 | 15:22
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut